Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

La veuve de l'ancien leader nord-coréen Kim Jong-il aurait été victime d’une purge

26.07.2016 à 16h38

SEOUL, 26 juil. (Yonhap) -- La veuve de l'ancien dirigeant nord-coréen Kim Jong-il semble avoir fait l’objet d’une purge menée par le régime de Kim Jong-un, a rapporté ce mardi Radio Free Asia (RFA) en citant plusieurs sources.

Un homme d'affaires chinois, qui est récemment allé à Pyongyang, a dit à la radio basée aux Etats-Unis, que Kim Ok, âgée de 52 ans, la quatrième femme de l'ancien leader défunt, a été envoyée dans un camp de prisonniers politiques moins d’un an après la prise de pouvoir de son beau-fils. Kim Jong-un a hérité de la direction du pays suite au décès de son père à la fin de 2011.

L'homme d'affaires a indiqué avoir appris d'un officiel de haut niveau du Parti du travail du Nord que non seulement Kim Ok mais aussi d'autres membres de famille ont été envoyés dans un camp.

RFA a rapporté en 2013 que le père de Kim Ok, Kim Hyo, un haut officiel du département des finances du Parti du travail, a été démis de son poste.

Selon la radio, les membres de famille de Kim Ok, dont son petit frère Kim Kyun, qui est connu pour être arrogant et avoir tiré profit du statut de sa sœur, ont tous été incarcérés.

Kim Kyun a été nommé premier vice-président de l'université Kim Il-sung en février 2011 mais a démissionné en octobre 2013.

Une autre source a déclaré que sans l'élimination de Kim Ok, le plan du Nord d'idolâtrer la mère biologique de Kim Jong-un, Ko Yong-hui, serait difficile. Juste après sa prise de pouvoir, Kim Jong-un a tenté de purger l'élite militaire de l'ère Kim Jong-il, en supprimant les principaux responsables de l'armée, du Parti et du gouvernement.

Kim Ok aurait fait des études de piano à l'Université de musique et danse de Pyongyang avant de devenir secrétaire de Kim Jong-il en 1980.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.