Go to Contents
RECHERCHE

National

(LEAD) Défense : Séoul augmentera ses dépenses pour accroître son indépendance

11.01.2019 à 15h34
Ministère de la Défense

SEOUL, 11 jan. (Yonhap) -- Le ministère de la Défense a dévoilé ce vendredi un plan de défense à moyen terme, pour la période 2019-2023, dans le cadre duquel il projette d'augmenter ses dépenses de 7,5% en moyenne annuelle et d'injecter un total de 270.700 milliards de wons (241,9 milliards de dollars) au cours des cinq prochaines années dans le but de «bâtir des capacités indépendantes pour contrer les menaces tous azimuts».

Plus précisément, le ministère prévoit un budget de 46.700 milliards de wons pour cette année, 50.300 milliards l'année prochaine, 54.100 milliards en 2021, 57.800 milliards en 2022 et 61.800 milliards la dernière année du plan.

Les dépenses augmenteront donc de 7,5% annuellement en moyenne au cours de la période citée, en forte hausse par rapport au taux d'augmentation annuel moyen de 4,9% enregistré pour la dernière décennie. Le budget de la défense doit faire l'objet d'une approbation parlementaire chaque année après concertation avec le ministère des Finances.

Le ministère projette de consacrer 94.100 milliards de wons au renforcement des capacités de défense et 176.600 milliards à la gestion des forces militaires jusqu'en 2023.

Le premier poste de dépense connaîtra une croissance annuelle moyenne de 10,8% au cours de la période citée et le deuxième de 5,8%. L'enveloppe réservée à l'amélioration des capacités de défense représentera donc 36,5% du budget de la défense en 2023 après avoir englobé 32,9% cette année.

«Ce plan de défense à moyen terme comprend le budget nécessaire à la "réforme de la défense 2.0" destinée à établir des capacités de défense solides pour faire face efficacement à toutes les menaces dans un environnement sécuritaire incertain», a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué de presse.

«Le ministère a décidé de se focaliser sur l'établissement de capacités de défense indépendantes, tout en ajustant de manière raisonnable le coût de gestion des forces à travers la réorganisation de la structure de gestion du personnel et l'amélioration de l'efficacité opérationnelle», a-t-il expliqué.

Le plan prévoit 65.600 milliards de wons pour une série de projets destinés à s'assurer des capacités pour répondre aux menaces allant du nucléaire aux autres armes de destruction massive, reprendre le contrôle opérationnel en temps de guerre (OPCON) de Washington et renforcer l'ensemble des capacités de dissuasion.

Afin de contrer les menaces nucléaires et les autres armes de destruction massive, le ministère projette de s'assurer des capacités de «frappe de cibles stratégiques» en se munissant de satellites militaires, drones de surveillance à moyenne et haute altitude et missiles guidés air-sol à longue portée.

A cette fin, le ministère projette aussi de mettre en place un programme de «défense antimissile à la coréenne» composé de radars d'alerte précoce et d'intercepteurs sol-air renforcés Cheolmae, capables de détruire les cibles s'approchant à une altitude d'environ 20 kilomètres. Il cherchera aussi à bâtir des capacités de «réponse écrasante» avec des missiles avancés et d'autres moyens.

Ces trois programmes, à savoir «la frappe de cibles stratégiques, la défense antimissile à la coréenne et la réponse écrasante», comprend le «système de réponse aux armes nucléaires et de destruction massive», le nouveau nom du système à trois axes qui est en définitive un plan de base pour contrer les menaces nucléaires et balistiques nord-coréennes.

Le ministère a rebaptisé le système à trois axes conformément aux efforts actuels pour la réconciliation intercoréenne et la paix et à son plan visant à faire face aux menaces pouvant provenir de l'extérieur de la péninsule coréenne.

En vue d'établir ce système, le ministère a alloué 32.000 milliards de wons dans le dernier plan quinquennal, soit une augmentation d'environ 30% par rapport au précédent plan qui avait été annoncé en 2017.

Dans le but d'assurer des capacités sud-coréennes pour diriger les opérations en temps de guerre, le ministère compte doubler les capacités de contrebatterie en déployant des radars de détection avancés et des systèmes de lance-roquettes multiples (LRM) de 230 mm.

Il poursuivra aussi ses projets de développement de destroyers Aegis et de chasseurs grâce à des technologies coréennes. En outre, il projette de mettre de côté 21.900 milliards de wons au cours des cinq prochaines années pour mettre au point d'autres systèmes d'arme de pointe et technologies de défense liées.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.