Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

Le président veut éradiquer la violence dans le domaine du sport

14.01.2019 à 18h08

SEOUL, 14 jan. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a ce lundi appelé à éradiquer complètement la violence dans le domaine du sport, affirmant que l'exigence de résultats ne peut justifier les abus.

«La récente série de témoignages sur la violence et les agressions sexuelles dans le domaine du sport sont les portraits honteux de nous-mêmes qui ont été cachés sous l'apparence glorieuse du pays en tant qu'un des leaders mondiaux dans le sport», a déclaré le président lors d'une réunion hebdomadaire avec ses principaux collaborateurs au bureau présidentiel.

Le président Moon Jae-in (2e à partir de la gauche) en réunion ce lundi 14 janvier 2019 au bureau présidentiel à Séoul.

La championne de patinage de vitesse sur piste courte Shim Suk-hee a récemment déposé plainte contre son ancien entraîneur Cho Jae-beom, qu'elle accuse de l'avoir agressée verbalement et physiquement pendant des années. Elle dit aussi avoir été agressée sexuellement à plusieurs reprises.

Son accusation a poussé d'autres sportifs à témoigner d'abus similaires, notamment en judo.

«Des fragments (de tels incidents) ont souvent fait surface par le passé, mais ils ont continué car nous n'avons pas apporté de changements fondamentaux. C'est pourquoi nous devons examiner et enquêter en profondeur non seulement ce qui a été révélé mais aussi ce qui aurait pu se passer et punir sévèrement les responsables afin d'apporter des changements fondamentaux dans notre société», a déclaré le président.

Il a également demandé à ce que les victimes qui témoignent bénéficient d'une meilleure protection, notant que révéler son identité cause souvent des dommages secondaires.

«Je vous demande de créer un environnement dans lequel toutes les victimes peuvent révéler ce qui s'est passé, pour elles-mêmes et pour ceux qui s'inspirent de leurs démarches, et pour le développement de notre société», a dit Moon.

«J'espère de plus que cela servira d'occasion de revoir et de changer l'entraînement de nos athlètes focalisé sur le résultat», a-t-il ajouté.

Le président a questionné le bien-fondé des programmes d'entraînement intensif, qui éloignent les jeunes sportifs de leur famille et école pendant des semaines voire des mois.

«Je vous demande aussi de vous pencher sur d'éventuelles améliorations au système de formation qui fait que les élèves de primaire en allant jusqu'aux athlètes nationaux doivent passer la plupart de leur temps dans des camps d'entraînement une fois qu'ils rejoignent des équipes sportives», a ajouté Moon.

«L'entraînement physique doit être un moyen de se connaître et de se développer, mais cela aussi doit être une activité intéressante. Je tiens à souligner que toute contrainte ou violence ne peut être justifiée au nom d'une amélioration des capacités ou même de l'obtention d'une médaille à une compétition internationale.»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.