Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

Centenaire du mouvement d'indépendance du 1er-Mars : grand débat sur la fondation de la nation

25.02.2019 à 10h00
Célébration de l'établissement du gouvernement en 1948

SEOUL, 25 fév. (Yonhap) -- La question de savoir quand a été fondée la république de Corée est un sujet qui divise depuis longtemps les milieux universitaire et politique.

En effet, la date de fondation du pays n'attirait pas de grande attention jusqu'à ce que le gouvernement conservateur de Lee Myung-bak ait décrit en 2008 comme le jour de la fondation de la nation le 15 août 1948, date à laquelle le gouvernement de la république de Corée a été établi.

Des intellectuels de la nouvelle droite et hommes politiques conservateurs ont avancé que le pays devait donner une plus grande importance au 15 août 1948, jour où le gouvernement de la république de Corée a été établi, plutôt qu'au 15 août 1945, jour où la péninsule coréenne a été libérée du joug colonial japonais qui avait débuté en 1910, en proposant de célébrer le 15 août comme le jour de la fondation de la nation et non comme le jour de la libération.

Certains historiens et le camp progressiste ont de leur côté réfuté cette idée en affirmant que 1919, année où a été établi le gouvernement provisoire coréen en exil en Chine, doit être considérée comme l'année de la fondation de la nation. Ils ont notamment critiqué les conservateurs pour tenter de réduire le rôle du gouvernement provisoire et de mettre en lumière l'ancien président Rhee Syng-man.

Les opinions de chacun des deux camps ne sont pas infondées.

Ceux qui estiment que la Corée du Sud a été fondée en 1919 s'appuient sur le gouvernement provisoire coréen à Shanghai. Ce dernier a choisi le 11 avril de la même année «république de Corée» comme nom officiel et promulgué une Constitution provisoire en déclarant que la république de Corée est un «régime républicain démocratique».

La Constitution actuelle précise que la république de Corée a conservé la cause du gouvernement provisoire coréen né du mouvement d'indépendance du 1er-Mars et les idéaux de la démocratie de la révolte du 19-Avril en indiquant clairement que ce gouvernement est la racine de la république de Corée.

Dans son discours prononcé à l'ouverture de l'Assemblée constituante le 31 mai 1948, Rhee a déclaré qu'«aujourd'hui est le jour de la restauration de la république après 29 ans». Le Journal officiel publié le 1er septembre de la même année a de son côté marqué la 30e année de la république de Corée.

«Rhee Syng-man n'a jamais utilisé la formulation "fondation de la nation" (après la libération) et n'a jamais dit avoir fondé la république de Corée», a souligné Han Si-jun, professeur à l'université Dankook dans un de ses ouvrages. «Le gouvernement Rhee Syng-man a voulu succéder à la tradition juridique du gouvernement provisoire», a-t-il ajouté.

Les partisans de la fondation nationale en 1948 avancent de leur côté que le gouvernement provisoire n'était pas un gouvernement à part entière, ne disposant pas d'éléments essentiels pour un Etat, à savoir un territoire, un peuple et une souveraineté, et n'étant pas officiellement reconnu par la communauté internationale.

En outre, la plate-forme politique de la fondation nationale de la république de Corée rendue publique par le gouvernement provisoire en 1941 est aussi citée comme un argument soutenant la fondation de la nation en 1948.

«Le fait que le gouvernement provisoire ait discuté de la fondation de la nation revient à dire qu'il a lui-même reconnu que la fondation par le gouvernement provisoire n'est pas une fondation de la nation à part entière», a noté Lee Wan-bom, professeur à l'Académie des études coréennes (AKS). «Kim Koo, chef maréchal du gouvernement provisoire, a déclaré le 3 septembre 1945 peu après la libération que le pays se trouvait dans une étape de transition pour entrer dans une période de fondation nationale», a-t-il ajouté.

Le gouvernement Moon Jae-in cherche à mettre fin à ce débat de longue date en déclarant que cette année marque le centenaire de la fondation de la nation. Cela dit, il est toujours possible que cette position soit remise en question selon l'orientation politique des futurs gouvernements.

«Il y a un côté difficile pour spécifier le moment de la fondation de la nation, l'histoire étant dynamique», a reconnu Doh Jin-soon, professeur de l'université de Changwon. «Nous pouvons considérer le 3 octobre comme le jour de la fondation nationale comme gouvernement provisoire et il est aussi possible de désigner le 1er mars qui a été le point de départ du mouvement pour la fondation du pays comme jour de la fondation nationale», a-t-il ajouté.

«Ce qui est important, c'est que la fondation nationale réunissant l'ensemble de la péninsule coréenne ne sera possible que si nous réalisons la réunification», a souligné le professeur, tout en conseillant de dépasser désormais la querelle idéologique sur la question.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.