Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(LEAD) Moon réaffirme la légitimité du mouvement pour la démocratisation du 18-Mai

20.02.2019 à 16h42
Le président Moon Jae-in rencontre des victimes et membres de familles de personnes qui ont été tuées durant la répression sanglante contre le mouvement pour la démocratisation du 18-Mai en 1980, à Cheong Wa Dae.

SEOUL, 20 fév. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a tenu une rencontre spéciale avec les victimes d'une répression militaire contre le mouvement pour la démocratisation du 18-Mai en 1980 ce mercredi, pour probablement réaffirmer la reconnaissance par l'Etat du caractère pro-démocrate et légitime du mouvement.

La rencontre s'est déroulée au bureau présidentiel Cheong Wa Dae et a vu la participation d'une dizaine de victimes et membres de familles de personnes qui ont été tuées durant la répression sanglante.

L'événement fait suite à une controverse récente déclenchée par trois membres du principal parti d'opposition, le Parti Liberté Corée (PLC), qui ont revendiqué que le mouvement du 18-Mai a pu être orchestré et exécuté par les forces spéciales nord-coréennes.

Moon a également fortement dénoncé les députés de l'opposition pour avoir fait une telle revendication, en le décrivant comme un acte de fin du fondement même de la nation.

«C'est un acte qui endommagera au final notre démocratie et détruira le fondement de notre nation», a déclaré le chef de l'Etat à une réunion hebdomadaire avec ses conseillers lundi.

Lors de la rencontre d'aujourd'hui, le président a déclaré se sentir furieux. «Je suis aussi en colère sur le fait qu'il y a eu des tentatives pour déformer la grande histoire du mouvement pour la démocratisation du 18-Mai et que les remarques imprudentes ont continué», a-t-il dit lors d'une rencontre, selon sa porte-parole adjointe Ko Min-jung.

«(Le mouvement du) 18-Mai est un incident où les autorités gouvernementales ont violé la vie du peuple», a dit le président, selon Ko.

Le président a noté que l'Assemblée nationale a légiféré des projets de loi concernés qui ont désigné la date du début du mouvement du 18-Mai comme un jour commémoratif national et nommé les victimes de la répression militaire comme des gens de mérite.

Il a également noté que la date a été commémorée comme un jour commémoratif national par chaque administration, dont ceux du parti conservateur, le PLC.

Le parti au pouvoir, le Parti démocrate, et trois autres partis d'opposition ont soumis une motion demandant de retirer à tous les trois membres du PLC leur siège parlementaire.

La comité d'éthique du PLC a expulsé Lee Jong-myeong, l'un des trois députés, mais a reporté les décisions pour les deux autres, Kim Jin-tae et Kim Soon-rye, en citant leur participation à la course en cours pour la direction du parti.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.