Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

Ban Ki-moon accepte de diriger un organe destiné à lutter contre les particules fines

17.03.2019 à 16h43
Cette photo fournie par Cheong Wa Dae montre l'ancien patron de l'ONU Ban Ki-moon (à droite) et le secrétaire général du bureau présidentiel Noh Young-min le 16 mars 2019.

SEOUL, 17 mars (Yonhap) -- L'ancien secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a accepté la proposition de diriger un organe national qui sera établi pour discuter des moyens de résoudre la pollution aux particules fines, a fait savoir ce dimanche le porte-parole adjoint du bureau présidentiel Han Jung-woo.

Le secrétaire général du bureau présidentiel Noh Young-min a rencontré hier Ban pour lui formuler officiellement cette proposition et Ban a accepté d'assumer la mission, selon Han.

L'établissement de l'organe envisagé a été proposé le 8 mars dernier par le chef du parti Bareunmirae (PB), Sohn Hak-kyu. Ce dernier a également recommandé Ban à la tête de la future entité qui sera composée de représentants du gouvernement, de l'Assemblée nationale et de toutes les classes sociales.

Le président Moon Jae-in a accepté la proposition de Sohn et ordonné la création de l'organe.

Ban a déclaré être «heureux» de se voir attribuer l'opportunité de contribuer au pays en s'appuyant sur sa grande expérience des questions environnementales, dont le changement climatique, selon des officiels.

L'ancien patron de l'ONU a également dit être inquiet de ne pas pouvoir satisfaire les attentes du peuple, le problème des poussières fines étant une question difficile à résoudre en un court laps de temps. Il a aussi noté que l'organisation proposée devrait inclure les partis politiques, le secteur industriel et la société civile.

Ban a également appelé le gouvernement à apporter un soutien total à l'organisation, selon les officiels.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.