Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(LEAD) L'industrie manufacturière constitue un fondement de l'économie coréenne, selon Moon

19.03.2019 à 16h41
Le président Moon Jae-in prend la parole lors du conseil des ministres qui a lieu le mardi 19 mars 2019.

SEOUL, 19 mars (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a exhorté ce mardi à la relance de l'économie du pays, notamment dans le secteur manufacturier. Il a estimé que, malgré des signes généraux d'amélioration économique, certains secteurs ont toujours besoin d'un coup de pouce supplémentaire.

«Dans les perspectives moroses de l'économie mondiale cette année, l'économie coréenne est considérablement affectée. Il est pourtant rassurant que notre économie montre des signes de progrès dans divers domaines malgré les difficultés», a dit Moon lors du conseil des ministres qui a eu lieu à la Maison-Bleue.

Il a cité comme exemple une récente augmentation constatée dans la production et les dépenses, ainsi que le nombre d'emplois qui a progressé de 263.000 en février en glissement annuel, la plus forte hausse enregistrée depuis janvier 2018.

«De même, les prix se sont stabilisés de manière progressive avec la prime de crédit default swap (CDS), risque de défaut du pays, qui a atteint le niveau le plus bas depuis 11 ans et 3 mois», a-t-il ajouté. «Pourtant, le secteur manufacturier qui constitue le fondement de l'économie nationale est toujours confronté à des difficultés.»

Le chef de l'Etat a noté que le gouvernement a fait des efforts pour soutenir ce secteur, mais qui n'auraient pas été suffisants pour que les entreprises locales et leurs employés les ressentent.

«L'industrie manufacturière en général connaît des difficultés dues au ralentissement économique mondial, néanmoins, nous ne pouvons pas les attribuer qu'aux facteurs extérieurs. Le problème est que la compétitivité de ce secteur est en recul», a estimé le président. «Relancer le secteur manufacturier est le moyen de raviver notre économie».

Moon a demandé aux ministres de revoir leurs propres mesures de soutien prises auparavant afin de s'assurer qu'elles viennent réellement en aide aux entreprises locales. Il a aussi exigé des mesures adaptées à chaque industrie.

Le président a souligné par exemple la nécessité de promouvoir commercialement les véhicules électriques et ceux à piles à combustible en vue d'aider les constructeurs automobiles locaux et leurs fournisseurs.

Il a aussi incité à développer le secteur des semi-conducteurs non-mémoire afin de promouvoir la compétitivité internationale des fabricants de puce du pays.

«Je vous demande à veiller à ce que les industries manufacturières conventionnelles et les nouvelles industries innovantes puissent se développer de façon harmonieuse», a dit Moon.

Il s'agit de la première réunion de ce genre depuis son retour d'une tournée d'une semaine dans des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean).

Le président a également souligné que travailler avec les pays membres de l'Asean et d'autres pays voisins était un impératif.

«Le Brunei, la Malaisie et le Cambodge sont tous des partenaires de coopération extrêmement importants dans le cadre de la nouvelle politique Sud. Cette dernière est au cœur de la stratégie du développement national. La diversification des partenaires diplomatiques et économiques de notre pays n'est pas une question de choix mais une exigence essentielle», a-t-il dit.

Moon se prépare déjà à accueillir cette année le sommet spécial Corée du Sud-Asean dans lequel participeront les dirigeants de dix pays membres de l'Asean.

«L'Asean se développe au rythme le plus rapide au monde et présente un grand potentiel de croissance. En ce sens, nous pouvons dire que notre avenir réside dans l'Asean. Nous devons commencer l'avenir de la paix et de la prospérité commune en Asie avec l'Asean» a dit Moon.

Les pays de l'Asean représentent ensemble le deuxième plus grand partenaire commercial de la Corée du Sud avec des échanges s'étant élevés à 160 milliards de dollars en 2018, un niveau record.

Le chef de l'Etat cherche à augmenter le volume à 200 milliards de dollars d'ici 2020 à travers sa nouvelle politique Sud.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.