Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(2e LD) Les officiels nord-coréens de retour au bureau de liaison de Kaesong

25.03.2019 à 15h38
(Photomontage)

SEOUL, 25 mars (Yonhap) -- Les officiels nord-coréens sont retournés aujourd'hui au bureau de liaison conjoint à la ville frontalière nord-coréenne de Kaesong, trois jours après leur retrait soudain, a fait savoir le ministère de l'Unification.

Quatre ou cinq officiels nord-coréens ont réintégré ce matin le bureau et ont tenu une réunion avec leurs homologues sud-coréens, selon le ministère.

«Les Nord-Coréens ont dit qu'ils sont descendus (au bureau de liaison) pour prendre le relais comme d'habitude», a dit un officiel du ministère aux journalistes sous condition d'anonymat. «Par conséquent, les représentants du bureau de liaison (des deux Corées) ont tenu ce matin une réunion et projeté d'opérer (le bureau) normalement.»

«Ils ont indiqué que l'engagement du Nord reste inchangé au sujet du bureau de liaison afin de mettre en œuvre des projets dans le cadre des déclarations communes entre le Sud et le Nord», a-t-il déclaré, se référant apparemment aux accords que les dirigeants des deux Corées ont conclus lors de leurs trois derniers sommets l'année dernière.

L'officiel du ministère sud-coréen a estimé qu'il reste à voir si l'opération du bureau de liaison reviendra à la normale, car le nombre d'officiels nord-coréens qui sont retournés au bureau a été réduit de moitié.

Vendredi dernier, la Corée du Nord avait abruptement retiré ses employés du bureau de liaison, en affirmant qu'il s'agissait d'une décision venant d'une «autorité supérieure». Pyongyang n'avait pas donné de raison particulière à ce retrait.

Les deux Corées ont ouvert le bureau de liaison conjoint de Kaesong en septembre dernier afin de favoriser leurs échanges frontaliers, de réduire les tensions et de maintenir un canal de communication 24 heures sur 24. L'ouverture du bureau résulte d'un accord trouvé en avril 2018 entre les dirigeants des deux Corées.

Le retour du personnel nord-coréen est survenu après que le président américain Donald Trump a tweeté qu'il annulait les sanctions supplémentaires contre Pyongyang, ce qui montrerait sa volonté de poursuivre les négociations sur la dénucléarisation avec la Corée du Nord.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.