Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

Au Turkménistan, Moon visite une usine pétrochimique construite avec des entreprises coréennes

18.04.2019 à 16h53
Le président Moon Jae-in prononce un discours le 18 avril 2019 sur le site d'une usine pétrochimique à Kiyanly au Turkménistan.

TURKMENBASHI, Turkménistan, 18 avr. (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a appelé jeudi à une coopération continue entre la Corée du Sud et le Turkménistan pendant une visite sur le site d'un projet commun de construction de la première usine pétrochimique au Turkménistan. Le chef de l'Etat a défini ce projet comme un symbole de l'amitié et de la coopération entre les deux pays.

«Je pense que le projet d'usine à Kiyanly est juste le démarrage de la coopération économique entre les deux pays. La possibilité qui se trouve devant est plus grande et sans limite», a déclaré le président lors d'une rencontre avec une centaine de travailleurs sud-coréens à Kiyanly.

Cette usine pétrochimique, située à 500 kilomètres au sud d'Achgabat, a été bâtie par un consortium international dirigé par la société sud-coréenne Hyundai Engineering Co. et une douzaine d'autres qui possèdent ensemble une participation de 71,2% dans le projet d'une valeur de 30 milliards de dollars, selon Cheong Wa Dae.

Sa visite dans l'usine est survenue au lendemain du sommet avec le président turkmène Gurbanguly Berdimuhamedow à Achgabat. Les deux dirigeants sont convenus de renforcer davantage la coopération bilatérale dans le secteur de l'énergie.

Berdimuhamedow a accompagné Moon à Kiyanly. Il s'était rendu dans la ville en octobre dernier pour célébrer la construction de la première usine pétrochimique de son pays.

«Le potentiel du Turkménistan ne réside pas seulement dans les ressources naturelles. Aujourd'hui, le pays favorise de manière active l'industrie pétrochimique à valeur ajoutée et la diversification industrielle. En outre, il est en train de se transformer en un hub logistique en Eurasie», a dit le président sud-coréen.

Ce dernier a promis de soutenir le développement du Turkménistan et les entreprises sud-coréennes qui travaillent avec le pays.

«Notre gouvernement ne ménagera pas d'efforts pour que vos efforts se traduisent par des progrès bien mérités», a indiqué Moon. «Le président sera le premier à soutenir activement nos entreprises travaillant à l'étranger.»

Moon a également félicité les travailleurs pour avoir achevé leur projet sans accident, en notant que cela correspond à 70 millions d'heures-hommes sans aucun accident.

«Cela signifie qu'il n'y a pas eu un seul accident pendant 1.400 jours consécutifs si nous disons que 5.000 travailleurs ont travaillé 10 heures par jour», a-t-il précisé. «C'est un record international sans précédent affiché sur un chantier de construction de grande envergure.»

Le chef de l'Etat a aussi loué les travailleurs sud-coréens et leurs entreprises pour l'instauration d'un centre de formation sur place qui a contribué à former pas moins de 230 soudeurs et électriciens locaux.

«C'est un cas exemplaire de développement conjoint qui aide à la fois nos compagnies et les travailleurs locaux», a-t-il dit. «Votre sueur et les efforts du peuple turkmène seront écrits dans l'histoire comme un grand exploit de l'amitié et de la prospérité commune entre les deux pays.»

Le voyage de Moon à l'usine de Kiyanly a conclu sa visite d'Etat de trois jours au Turkménistan qui avait été entamée mardi. Il va prendre la direction de l'Ouzbékistan, le deuxième pays de sa tournée dans trois pays d'Asie centrale. Sa dernière destination sera le Kazakhstan.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.