Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

La Corée du Nord répond férocement à Biden pour avoir «insulté» son leader suprême

22.05.2019 à 10h22
L'ancien vice-président américain Joe Biden donne un discours le samedi 18 mai 2019 (heure locale) à Philadelphie dans le cadre de la campagne démocrate en vue de l'élection présidentielle.

SEOUL, 22 mai (Yonhap) -- L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a vivement critiqué mardi l'ancien vice-président américain Joe Biden en le décrivant comme un «idiot à bas QI» pour avoir critiqué récemment son leader suprême dans une rhétorique diffamatoire «imprudente» et «déraisonnable».

«Le candidat présidentiel du Parti démocrate a lâché une rhétorique diffamant le leadership suprême de la RPDC durant sa récente campagne électorale», a dit la KCNA. La RPDC est le sigle de la République populaire démocratique de Corée, nom officiel de la Corée du Nord.

«Ce qu'il a proféré n'est qu'un sophisme d'un imbécile dépourvu de qualité élémentaire de l'être humain, en rien d'un homme politique», a ajouté l'agence.

Ces propos virulents surviennent après que Biden a accusé le président américain Donald Trump de vouloir se rapprocher de dictateurs dont le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président russe Vladimir Poutine lors d'une interview la semaine dernière.

Biden, ancien vice-président dans l'administration de Barack Obama, émerge comme l'un des principaux candidats à l'élection présidentielle pour le Parti démocrate à l'approche de l'échéance de 2020. Il s'est montré toujours critique vis-à-vis de la Corée du Nord.

La KCNA a évoqué les anciennes controverses autour de Biden, y compris les allégations de plagiat qui l'ont forcé à abandonner la course à l'élection présidentielle en 1988. Elle s'est moquée de lui également en disant qu'il a fait «l'objet de railleries» en s'endormant lors d'un discours de l'ancien président Barack Obama en 2011.

La KCNA a traité Biden d'«idiot à bas QI» qui «se vante d'être le candidat présidentiel le plus populaire».

«Ce genre de personne a audacieusement insulté le leadership suprême de la RPDC, une provocation à des fins politiques sérieuse et intolérable à l'encontre de la RPDC», a poursuivi la KCNA. «Nous ne pardonnerons jamais les personnes qui osent provoquer le leadership suprême de la RPDC mais nous le ferons certainement payer pour cela.»

«Pour Biden, il vaudrait mieux réfléchir à la raison pour laquelle il a échoué deux fois aux élections présidentielles et garder à l'esprit que la prudence correspondant à l'objectif est essentielle à un candidat présidentiel», a-t-elle ajouté.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.