Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

Le syndicat de Renault Samsung va demander à renégocier les salaires

22.05.2019 à 21h43

SEOUL, 22 mai (Yonhap) -- Le syndicat de Renault Samsung Motors Corp. a annoncé ce mercredi qu'il va demander à l'entreprise de renégocier les salaires et d'autres conditions de travail après qu'une majorité de ses membres a rejeté un accord provisoire signé par les deux camps la semaine dernière.

Les employés de Renault Samsung ont rejeté mardi l'accord provisoire au moyen d'un vote.

«Nous discutons de la façon d'aborder le problème après le rejet du syndicat. Nous demanderons à l'entreprise de participer tôt ou tard à des discussions afin de réduire l'écart (entre l'entreprise et le syndicat)», a déclaré le porte-parole du syndicat Nam Ki-tae.

Le constructeur a dit qu'il adoptera une attitude attentiste.

Renault Samsung proposait dans l'accord provisoire de verser un bonus de 12 millions de wons environ (10.000 dollars) à chaque travailleur pour leur contribution aux bons résultats obtenus en 2018, au lieu d'augmenter le salaire de base.

Les travailleurs de Renault Samsung ont organisé 62 grèves entre octobre 2018 et avril 2019, qui ont représenté une perte de production de 14.320 véhicules. Le constructeur a dû interrompre temporairement à plusieurs reprises la production à son unique usine à Busan.

Minées par les grèves, les ventes de Renault Samsung ont chuté de 40% à 52.930 véhicules entre janvier et avril, par rapport à 87.996 unités l'année dernière.

Il est urgent que l'entreprise et le syndicat signent un accord sur les salaires et une convention collective afin d'assurer la production des SM3 et XM3 qui seront exportés en Europe, a déclaré le mois dernier Dominique Signora, PDG de Renault Samsung.

Logo de Renault Samsung.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Les photos les plus vues
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.