Go to Contents
RECHERCHE

Sport/Culture

(Interview Yonhap) La soprano Sumi Jo veut jouer un rôle pour la paix

24.05.2019 à 17h59

BERLIN, 24 mai (Yonhap) -- La soprano Sumi Jo, une des grandes stars de la musique classique coréenne, est une habituée des grands opéras luxueux et autres salles de concert imposantes.

Mais cette fois, elle a choisi de se produire jeudi soir dans un petit jardin à Berlin avec à ses côtés un simple piano, devant 600 spectateurs, dans le cadre d'un gala d'ouverture d'une exposition de deux artistes sud-coréens, Han Seok-hyun et Kim Seung-hwoe, en face de l'église St. Mathieu.

«Je ne me suis produite que rarement sur une scène comme cela», a dit Jo, qui a reçu ce mois-ci l'ordre du mérite et le titre de chevalier du gouvernement italien. «Malgré une toute petite scène et un public réduit, il est important de se produire devant des gens qui partagent le même sentiment.»

Jo, âgée de 56 ans, a fait ses débuts en 1986 en Europe. La détentrice d'un Grammy, dont le nouvel album «Mother» est sorti récemment, a dit que le message de paix de l'exposition l'a touchée.

Intitulé «The Third Country», le jardin de fleurs et de plantes des deux Corées arrangé par les artistes représente une flore qui transcende la frontière fortifiée entre les deux pays.

«La situation géopolitique sur la péninsule coréenne n'est pas positive ces derniers temps», a déclaré la soprano. «Je pense qu'il est important que les artistes jouent un petit rôle pour résoudre les problèmes que la politique n'a pas pu résoudre.»

Ce n'est pas la première fois qu'elle donne un concert à Berlin. Il y a quatre ans, elle a donné un concert en face de la porte de Brandebourg, qui se situe sur la ligne qui divisait Berlin en deux pendant la guerre froide.

Jo y avait chanté «Notre Mont Kumgang Chéri», une chanson folklorique coréenne sur le thème de la montagne Kumgang située en Corée du Nord et donc inaccessible à la plupart des Sud-Coréens.

«Je me suis sentie bouleversée lors du concert à la porte de Brandebourg», a-t-elle dit. «J'attends le jour où le mont Kumgang ne sera plus inaccessible et que je n'ais plus besoin de chanter cette chanson.»

Elle rêve désormais de donner un concert caritatif pour les enfants nord-coréens dans un avenir proche. «Il y a longtemps, j'ai reçu une offre de la Corée du Nord pour donner des cours à leurs enfants», a-t-elle fait savoir. «Mais en tant qu'envoyée culturelle je dois être prudente. Je sais que ce n'est pas le bon moment, mais si j'en ai l'opportunité, j'ai envie de le faire.»

Sumi Jo en concert à Berlin ce vendredi 24 mai 2019.
Sumi Jo en concert.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Fil actus Sport/Culture
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.