Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

Washington envisagerait une suspension provisoire de sanctions en échange de la fermeture de Yongbyon

11.07.2019 à 16h02
Site officiel de la Maison-Blanche

WASHINGTON, 10 juil. (Yonhap) -- Les Etats-Unis envisagent d'accorder une suspension de certaines sanctions imposées contre la Corée du Nord pendant 12 à 18 mois en échange du démantèlement de la centrale nucléaire de Yongbyon et de l'arrêt total de son programme nucléaire, a dit jeudi une source proche de la Maison-Blanche.

La proposition pourrait conduire à une suspension des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies qui empêchent les exportations nord-coréennes de charbon et produits textiles, sources principales de revenus du régime nord-coréen, et constituerait une entente entre les deux pays après la rupture de leur deuxième sommet à Hanoï en février.

La source a rapporté cela à l'agence de presse Yonhap et à deux autres médias quelques jours avant la reprise prévue des négociations entre Washington et Pyongyang. La date et le lieu des discussions n'ont pas encore été révélés.

«La Maison-Blanche souhaite définir les conditions à partir desquelles ils pourront commencer le processus de dénucléarisation de la Corée du Nord lorsque les discussions entre groupes de travail redémarreront», a dit la source en ajoutant que l'exemption de sanctions pourrait être renouvelée si l'avancement de la dénucléarisation «se déroule sans heurts», mais pourrait aussi être annulée si Pyongyang trompe d'une quelconque manière.

Si cela fonctionne, le modèle pourra également être appliqué aux autres installations au-delà du complexe nucléaire de Yongbyon et mis en œuvre étape par étape jusqu'à ce que l'ensemble du programme d'armes de destruction de masse soit complètement fermé et toutes les sanctions soient levées, a expliqué la source.

«C'est important comme cela permet aux Etats-Unis et à la Corée du Nord d'évaluer leurs intentions et de construire une confiance, mais de façon à favoriser la dénucléarisation et l'allègement des sanctions», a continué la source.

La vérification et l'inspection du démantèlement de Yongbyon et du gel des installations nucléaires pourraient être compliquées, a ajouté la source en soulignant la nécessité d'un accord plus détaillé. Le gel pourrait signifier ne plus fabriquer de matière fissile ni d'ogive.

Le président américain Donald Trump a claqué la porte lors du sommet de Hanoï sans aucun accord suite à la demande du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un de lever presque toutes les sanctions en contrepartie d'un démantèlement du complexe de Yongbyon.

Trump avait dit à l'époque aux journalistes que la fermeture de Yongbyon n'était pas suffisante puisqu'il existait d'autres installations, notamment une usine d'enrichissement d'uranium dont les Etats-Unis connaissaient l'existence.

«Avec l'échec du sommet de Hanoï, ils se rendent compte que se comporter de manière flexible, tout en faisant une proposition solide à la Corée du Nord pour tester ses intentions et construire la confiance, est important», selon la source. «(Le nouveau modèle) ne donnera pas à la Corée du Nord l'allègement de sanctions qu'elle souhaitait, mais il lui demandera un peu plus en contrepartie.»

La Maison-Blanche semble souhaiter faire avancer le dossier même si cela nécessite plusieurs autres concessions.

Si Pyongyang est d'accord sur le démantèlement de Yongbyon et le gel complet du programme nucléaire, Washington pourrait envisager de signer une déclaration officielle de fin de la guerre de Corée (1950-1953), a dit la source.

De plus, il serait souhaitable d'établir des bureaux de liaison dans les capitales des deux pays et d'installer un canal séparé ou un bureau pour coordonner le rapatriement des restes de soldats américains encore en Corée du Nord.

«La Maison-Blanche est ouverte à toutes les idées pour inciter la Corée du Nord à procéder à ce qu'elle appelle "une première étape critique" pour la dénucléarisation», a dit la source.

«Le premier objectif des négociations est de prouver à la Corée du Nord qu'elle peut faire confiance aux Etats-Unis et Washington souhaite faire quelque chose d'historique pour s'assurer que les intentions hostiles de chaque côté font désormais partie du passé.»

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.