Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

La Cour suprême infirme l'interdiction d'entrée en Corée du chanteur Yoo Seung-jun

11.07.2019 à 16h10
Yoo Seung-jun répond le 26 juin 2003 à des journalistes à son arrivée à l'aéroport international d'Incheon. L'interdiction d'entrée en Corée à son encontre a été temporairement suspendue pour lui permettre d'effectuer une visite de condoléances suite à la mort du père de sa fiancée.

SEOUL, 11 juil. (Yonhap) -- La Cour suprême s'est prononcée ce jeudi en faveur de Yoo Seung-jun, chanteur américain d'origine coréenne qui fait l'objet d'une interdiction d'entrée sur le territoire sud-coréen depuis qu'il a acquis la nationalité américaine, apparemment pour tenter d'échapper au service militaire obligatoire.

La plus haute juridiction du pays a déclaré qu'il était illégal que le gouvernement refuse de délivrer un visa à l'ancien rappeur dont le nom américain est Steve Yoo.

Yoo a fait l'objet de vives critiques de la part de l'opinion publique après qu'il a obtenu la citoyenneté américaine en 2002 malgré la promesse qu'il avait faite plus tôt de remplir son devoir militaire. En Corée du Sud, tous les hommes en bonne santé et âgés entre 18 et 35 ans doivent servir dans l'armée pendant environ deux ans.

Yoo a porté plainte en octobre 2015 contre le consulat général sud-coréen à Los Angeles qui a refusé de lui accorder un visa. Il avait demandé un visa F4, généralement délivré par le gouvernement aux étrangers d'origine coréenne.

Le ministère de la Justice a également soutenu l'interdiction d'entrée en notant que les éventuelles activités de Yoo en Corée pourraient porter atteinte à l'intérêt public et à la sécurité.

En février 2017, une cour d'appel de Séoul a rejeté la demande de Yoo et donné raison au consulat en maintenant la décision de première instance. La Cour administrative de Séoul a déclaré en septembre 2016 que le retour et la reprise des activités de Yoo pourraient décourager les soldats qui assument leur devoir militaire et inciter les jeunes à échapper au service militaire.

La Cour suprême a ordonné aux deux tribunaux de Séoul de réexaminer le cas de Yoo en notant que le refus du gouvernement de délivrer un visa au chanteur a violé les procédures administratives.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.