Go to Contents
RECHERCHE

National

Le CIO donnera une réponse sur Dokdo et la radioactivité, selon le président du KSOC

14.08.2019 à 17h23
Lee Kee-heung, membre du CIO et président du Comité sportif et olympique coréen (KSOC), lors d'une interview avec l'agence de presse Yonhap, le mercredi 14 août 2019.

SEOUL, 14 août (Yonhap) -- Concernant la revendication territoriale du Japon sur Dokdo et les préoccupations sur une éventuelle contamination radioactive durant la compétition, le Comité international olympique (CIO) donnera des «réponses définitives», a déclaré ce mercredi Lee Kee-heung, membre du CIO et président du Comité sportif et olympique coréen (KSOC).

Lee a dit avoir demandé au CIO de se pencher sur le fait que Tokyo a indiqué que les îlots sud-coréens de Dokdo dans la mer de l'Est faisaient partie du territoire japonais sur la carte du relais de la flamme olympique publiée sur le site Internet officiel des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo 2020. Le KSOC a également adressé une protestation au Comité olympique japonais sur la question de Dokdo.

La Corée du Sud maintient le contrôle effectif de Dokdo avec une équipe de policiers détachée depuis sa libération de la colonisation japonaise en 1945.

La récente revendication territoriale du Japon sur Dokdo a eu pour effet de mettre de l'huile sur le feu dans un contexte de tensions provoquées par les restrictions d'exportations du gouvernement japonais contre la Corée du Sud, en protestation contre des verdicts rendus par la Cour suprême sud-coréenne ordonnant à des entreprises japonaises de dédommager des victimes du travail forcé pratiqué en temps de guerre.

«J'ai reçu une réponse de la part du CIO selon laquelle il prendrait des mesures en se basant sur les antécédents», a indiqué Lee.

«Comme nous avons accepté beaucoup de recommandations du CIO l'année dernière lors des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang, le Japon devra faire de même.»

Lee a évoqué le fait que la Corée du Sud a retiré Dokdo du drapeau de l'unification coréenne durant ces événements de 2018. Ce drapeau portant la carte de la péninsule coréenne en bleu sur fond blanc a été utilisé lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux durant laquelle des athlètes du Sud et du Nord ont défilé ensemble. Le CIO a demandé à l'époque de ne pas mettre Dokdo sur ce drapeau afin d'éviter la politisation des JO.

Dokdo a été également supprimé sur le drapeau quand les deux Corées ont formé une équipe commune pour certaines épreuves durant les Jeux asiatiques de 2018 à Jakarta et à Palembang en Indonésie.

Les Sud-Coréens ont déjà soulevé des inquiétudes quant à une éventuelle contamination de la nourriture qui sera distribuée aux athlètes durant les compétitions à Tokyo. Le relais de la flamme olympique débute à Fukushima, où se dérouleront le softball et le baseball durant les JO, mais la ville reste encore largement associée au désastre nucléaire de 2011.

Dans le cadre des efforts pour démontrer le rétablissement régional après la tragédie, le Japon envisage de fournir des produits locaux de Fukushima aux sportifs.

«Le CIO met l'accent sur la sécurité des athlètes olympiques avant tout, et cela attire un grand intérêt face à une possible radioactivité des produits issus de Fukushima», a continué Lee. «Il s'agirait d'une question plus urgente que le dopage, et je pense que le CIO donnera une réponse définitive à ce sujet.»

Interrogé sur certains commentaires de députés, Lee a répondu que le boycott des JO de Tokyo ne serait pas une solution.

«La politique et le sport doivent être considérés séparément», selon Lee.

La Corée du Sud ne gagnera rien en déclarant forfait aux JO de Tokyo 2020 si elle souhaite organiser conjointement les JO d'été 2032 avec la Corée du Nord, a-t-il ajouté.

Lee a aussi dévoilé le plan d'organiser conjointement les Jeux olympiques de la jeunesse d'hiver 2024, ce qui servirait selon lui à accueillir les JO d'été 2032.

Lee a dit que Séoul, Pyongyang et la province du Gangwon, le site de PyeongChang 2018, pourraient partager les Jeux olympiques de la jeunesse 2024.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.