Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(3e LD) La Corée du Nord tire deux projectiles non identifiés vers la mer de l'Est

16.08.2019 à 14h29
Lancement en Corée du Nord

SEOUL, 16 août (Yonhap) -- La Corée du Nord a tiré ce vendredi deux projectiles de courte portée non identifiés en direction de la mer de l'Est, le sixième lancement de ce genre en près de trois semaines.

Le lancement est intervenu peu de temps après que Pyongyang a prononcé un message d'avertissement selon lequel la Corée du Nord pourrait rompre le dialogue avec la Corée du Sud, apparemment comme un signe de protestation contre l'exercice militaire conjoint de Séoul et Washington et le plan de défense de Séoul annoncé au début de cette semaine visant à acquérir des armements dans les cinq ans à venir.

Les deux projectiles ont été tirés vers 8h01 et 8h16 depuis les environs de Tongchon, dans la province du Kangwon, en direction de la mer de l'Est, et tous les deux ont volé près de 230 kilomètres à une altitude maximale de 30 km et à une vitesse maximale de Mach 6,1, selon le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) de la Corée du Sud.

«L'armée sud-coréenne surveille de près la situation en cas de tirs supplémentaires tout en maintenant son état de préparation», a dit le JCS, en ajoutant que les autorités du renseignement de Séoul et de Washington sont en train d'effectuer une analyse afin de déterminer leur type exact.

Après une réunion d'urgence du Conseil de sécurité nationale (NSC) présidée par Chung Eui-yong, chef du Bureau de la sécurité nationale, le bureau présidentiel Cheong Wa Dae a appelé Pyongyang à arrêter les tirs qui sont susceptibles d'augmenter les tensions militaires sur la péninsule coréenne.

Quant à Washington, un haut officiel du gouvernement américain a dit que les Etats-Unis sont au courant des tirs de missiles et surveillent de près la situation en coopération avec leurs alliés.

Le tir de Pyongyang est survenu six jours après le lancement de missiles balistiques de courte portée présumés. C'est déjà la sixième fois que la Corée du Nord tire des missiles en trois semaines et la huitième fois cette année.

Après la période d'accalmie pendant près d'un an et demie suite à sa déclaration d'avoir accompli son développement nucléaire en tirant en novembre 2017 un missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-15, la Corée du Nord a recommencé en mai dernier les tirs d'essai.

Elle a lancé les 4 et 9 mai le KN-23, une version nord-coréenne du missile balistique russe Iskander et tiré à plusieurs reprises des projectiles de courte portée en juillet et en août.

Les deux derniers en date ont volé près de 400 km à une altitude de 48 km et à une vitesse de mach 6,1 en direction de la mer de l'Est depuis la province du Hamgyong du Nord, le 10 août.

Pyongyang a annoncé qu'il s'agissait d'«un test d'une nouvelle arme».

Le lancement d'aujourd'hui semble avoir pout but de protester contre l'exercice militaire conjoint de Séoul et Washington actuellement en cours. Cet exercice qui se déroule du 11 au 20 août se concentre sur l'évaluation des capacités opérationnelles de la Corée du Sud à assumer le transfert du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.