Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(LEAD) Hyosung investira 1.000 Mds de wons pour la production de fibre de carbone

20.08.2019 à 16h20
Moon Jae-in à Jeonju
Production de fibre de carbone

SEOUL, 20 août (Yonhap) -- Le groupe Hyosung a annoncé mardi qu'il investirait 1.000 milliards de wons (825 millions de dollars) sur 10 ans pour chercher à se placer parmi les trois premiers acteurs du secteur de la fibre de carbone au monde.

Hyosung Advanced Materials Corp., fabricant de fibre de carbone et filiale du groupe, vise à produire 24.000 tonnes par an sur 10 chaînes de production une fois que l'investissement aura été complètement achevé en 2028, selon le groupe. Sa capacité de production actuelle est de 2.000 tonnes avec une seule chaîne à son usine de Jeonju, à près de 240 km au sud de Séoul.

D'après Hyosung, ce projet d'élargissement lui permettra d'intégrer les trois premiers fabricants mondiaux de fibre de carbone avec une part de 10% du marché. A l'heure actuelle, Hyosung se trouve au 11e rang mondial avec 2% de part de marché.

Son usine à Jeonju compte aujourd'hui 400 employés et l'investissement devrait aboutir à 2.300 nouveaux emplois à terme. Afin d'installer un environnement durable pour ses activités, Hyosung a aussi signé des mémorandums d'entente avec des municipalités et d'autres entreprises liées à l'industrie comme Korea Aerospace Industries Co. (KAI) et Iljin Materials Co.

Le président Moon Jae-in a salué cette initiative lors de la cérémonie de signature tenue à Jeonju.

«Pour la croissance durable de notre économie, un nouveau moteur de croissance industrielle est nécessaire», a souligné Moon. «L'économie hydrogène et l'industrie de la fibre de carbone font partie des solutions.»

La fibre de carbone, quatre fois plus légère et dix fois plus durable que l'acier, est un matériau clé pour fabriquer des réservoirs d'hydrogène pour véhicules électriques à pile à combustible à hydrogène.

Concernant le plan d'investissement de Hyosung, Moon a exprimé son souhait que cela serve de «point de départ» pour que la Corée du Sud se développe comme une puissance des matériaux de haute technologie.

Le président a appelé encore une fois à la restructuration des industries sud-coréennes dans un contexte où les entreprises locales sont hautement dépendantes d'une poignée de fournisseurs étrangers pour les matériaux importants.

Le gouvernement et les entreprises exportatrices de la Corée du Sud sont confrontés à l'urgence de localiser la production ou diversifier l'approvisionnement de matériaux de haute technologie et d'autres composants étant donné que le Japon a renforcé les restrictions d'exportation vers la Corée du Sud au mois de juillet, s'apparentant à des représailles politiques pour les verdicts rendus l'année dernière par la Cour suprême sud-coréenne contre des entreprises japonaises quant au travail forcé en temps de guerre. Le gouvernement japonais a aussi décidé de supprimer la Corée du Sud de sa liste des partenaires commerciaux bénéficiant de sa confiance.

La fibre de carbone est aussi l'un des produits susceptibles de faire l'objet d'un contrôle renforcé à l'exportation par le Japon en vue de faire pression sur Séoul.

Le chef de l'Etat a dit que la Corée du Sud devait être moins dépendante d'une «nation spécifique» pour obtenir des matériaux importants afin qu'elle devienne une puissance économique «inébranlable et responsable» comme il l'a souligné dans son discours du jour de la Libération, le 15 août.

Il a cité quatre industries présentant un grand potentiel et pouvant être des moteurs de croissance, à savoir les puces non-mémoire, la biosanté, les véhicules du futur et l'économie hydrogène.

Par ailleurs, Hyosung est la première entreprise sud-coréenne à produire de la fibre de carbone grâce à ses propres technologies. Son usine a commencé la production de masse en 2013.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.