Go to Contents
RECHERCHE

Sport/Culture

Une installation débranchée de Paik Nam-june sera restaurée jusqu'en 2022

11.09.2019 à 15h29
«The More The Better» de Paik Nam-june installée dans le hall d'entrée de la branche à Gwacheon du MMCA en 2006 (à g.) et en 2018 (à dr.)

SEOUL, 11 sept. (Yonhap) -- L'installation «The More The Better» de Paik Nam-june (1932-2006) sera rallumée en 2022 après des travaux de réparation et restauration des écrans de télévision qui la compose, a fait savoir ce mercredi le Musée national d'art moderne et contemporain (MMCA).

Lors d'une conférence de presse donnée aujourd'hui à son antenne de Séoul, le musée a annoncé un projet triennal destiné à restaurer cette œuvre de Paik et axé sur la conservation de son état initial.

La structure de 18 mètres de hauteur constituée de 1.003 écrans empilés sur cinq étages a été érigée dans le hall d'entrée de la branche à Gwacheon du musée en 1988.

Tous les écrans ont été remplacés en 2003 avant d'être restaurés à plusieurs reprises mais le musée a finalement débranché en février de l'année dernière cette installation emblématique de l'artiste sud-coréen à cause d'un risque d'incendie d'origine électrique.

Le musée a effectué une étude sur des cas similaires en collaboration avec 40 experts d'institutions locales et étrangères telles que le Whitney Museum of American Art qui a achevé sept ans de restauration de «Fin de siècle II» de Paik et le Museum of Modern Art (MOMA), tous deux à New York.

«L'étude a abouti à la conclusion que l'attitude la plus fondamentale dans la restauration de l'œuvre d'un artiste défunt est le maintien de la forme initiale et la mission du musée est de faire de son mieux pour cela», a déclaré le musée.

Les experts ont notamment examiné la possibilité d'appliquer de nouvelles technologies pour remplacer les écrans à tube cathodique (CRT) de l'installation.

«L'œuvre reflète les caractéristiques d'une époque et les écrans CRT de "The More The Better" sont un média représentatif du XXe siècle», a souligné le musée.

La production d'écrans CRT a été arrêtée à l'échelle mondiale. Le musée cherchera donc à réparer les écrans utilisés et à s'approvisionner en écrans CRT d'occasion tout en poursuivant une collaboration internationale afin de mener des recherches sur le recyclage de CRT.

En cas de difficultés pour s'assurer les composants nécessaires, le musée fera appel à de nouvelles technologies, notamment LCD, LED, OLED et micro-LED, pour les combiner avec des écrans d'origine.

«Paik Nam-june était ouvert à l'adoption de nouvelles technologies dans ses œuvres», a rappelé le musée. «De son vivant, il avait exprimé son opinion favorable à l'application de nouvelles technologies au cas où les produits utilisés pour ses œuvres ne seraient plus fabriqués», a-t-il ajouté.

Le musée poursuivra ses recherches avant de lancer pleinement le projet de restauration en mars prochain. Il publiera un livre blanc qui présentera l'ensemble du processus et organisera une exposition sur les archives liées.

«Le MMCA mobilisera toutes ses capacités pour restaurer "The More The Better"», a-t-il dit, avant de demander la compréhension quant à la volonté du musée d'adopter une approche prudente même si cela nécessite plus de temps.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Fil actus Sport/Culture
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.