Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(LEAD) Au mont Kumgang, Kim Jong-un critique la dépendance vis-à-vis de la Corée du Sud

23.10.2019 à 10h10
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a effectué une visite dans la zone touristique du mont Kumgang et ordonné de démolir les installations de la partie sud-coréenne, rapporte le mercredi 23 octobre 2019 l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 23 oct. (Yonhap) -- Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a effectué une visite au mont Kumgang, situé sur la côte est, et a vivement critiqué la dépendance à l'égard de la Corée du Sud dans la gestion de la zone touristique qui était exploitée conjointement par les deux Corées dans le passé, a rapporté mercredi l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Durant l'«inspection sur le terrain», Kim a aussi ordonné le retrait de «toutes les installations d'apparence désagréable» construites par la Corée du Sud et la construction d'équipements nord-coréens, selon la KCNA.

«La montagne a été abandonnée pendant plus d'une décennie, laissant une faille, et le terrain est digne d'une meilleure cause. Il a sévèrement critiqué la très mauvaise politique de dépendance des prédécesseurs qui ont compté sur les autres pays lorsque notre pays n'était pas assez puissant», a indiqué le média nord-coréen dans un article rédigé en anglais.

«Il a donné l'instruction de supprimer toutes les installations d'apparence désagréable construites par le Sud avec un accord avec l'unité concernée du Sud et de reconstruire de nouvelles installations modernes de service à notre propre manière en harmonie avec le paysage naturel du mont Kumgang», a-t-il ajouté.

Le tourisme au mont Kumgang a été lancé en 1998 sur fond de dégel des relations intercoréennes, mais il s'est arrêté en 2008 suite à la mort d'une touriste sud-coréenne par balles tirées par un soldat nord-coréen.

Le programme touristique était perçu comme l'un des principaux projets de coopération intercoréenne, avec le complexe industriel de Kaesong, actuellement à l'arrêt également.

Le président Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un s'étaient convenus en septembre 2018 de relancer le programme touristique et de rouvrir le complexe industriel de Kaesong dès que les conditions seraient remplies.

Séoul cherche la reprise de ces projets en espérant que ces échanges puissent contribuer à réduire les tensions et faire avancer les discussions sur la dénucléarisation entre Pyongyang et Washington. Néanmoins, peu de progrès ont été réalisés en raison des sanctions internationales qui empêchent la coopération économique entre les deux Corées.

Le régime nord-coréen a appelé à plusieurs reprises à la mise en œuvre de l'accord et demandé à Séoul de prendre l'initiative dans les affaires intercoréennes de manière indépendante sans intervention des Etats-Unis.

La visite de Kim au mont Kumgang et son appel au développement de la zone sans intervention de Séoul semblent avoir pour but d'exprimer son mécontentement vis-à-vis de la faible perspective de reprise du programme touristique dans un avenir proche sur fond de négociations nucléaires entre Pyongyang et Washington dans l'impasse.

Kim a dit que c'était une «fausse idée» et une «compréhension mal guidée» de dire que le mont Kumgang constitue un bien commun des deux Corées et que le tourisme au mont ne serait pas possible sans une amélioration des relations entre les deux Corées.

«Le mont Kumgang est notre territoire gagné au prix du sang et toute falaise et tout arbre sur ce mont sont liés à notre souveraineté et à notre dignité», a dit Kim, selon la KCNA. «Il a élaboré quatre missions détaillées pour développer de façon magnifique une station touristique culturelle et moderne dans la zone touristique du mont Kumgang pour que les gens puissent y séjourner, en profitant entièrement du beau paysage naturel du pays», a ajouté le média.

Kim a également inspecté d'autres régions touristiques telles que le port de Kosong, le sommet Pirobong et le parc côtier de Haegumgang ainsi que des zones d'activités culturelles et sportives dans le cadre des efforts pour élaborer un plan directeur de développement du mont Kumgang.

Il a laissé ouverte la porte aux Sud-Coréens qui souhaitent visiter le mont mais a affirmé que ce n'est pas la Corée du Sud mais la Corée du Nord qui doit gérer le programme touristique.

«Nous accueillerons toujours à bras ouvert nos compatriotes du Sud s'ils souhaitent visiter le mont Kumgang une fois qu'il sera construit comme une magnifique destination touristique de niveau mondial, mais ce qui est important, c'est que notre peuple doit partager le point de vue qu'il n'est pas souhaitable de laisser la Corée du Sud prendre en charge le tourisme au mont Kumgang, notre célèbre montagne», a dit Kim.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a effectué une visite dans la zone touristique du mont Kumgang et ordonné de démolir les installations de la partie sud-coréenne, rapporte le mercredi 23 octobre 2019 l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a effectué une visite dans la zone touristique du mont Kumgang et ordonné de démolir les installations de la partie sud-coréenne, rapporte le mercredi 23 octobre 2019 l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.