Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le ministère de l'Unification liste les projets de coopération intercoréens possibles

16.01.2020 à 15h17

SEOUL, 16 jan. (Yonhap) -- Le ministère de l'Unification est en train de dresser une liste de projets que la Corée du Sud pourrait poursuivre conjointement avec la Corée du Nord indépendamment des sanctions internationales contre le pays communiste, a déclaré ce jeudi un responsable.

Plus tôt cette semaine, le président Moon Jae-in a souligné la nécessité d'élargir les échanges et la coopération intercoréens, affirmant que cela serait propice à l'obtention d'un soutien international pour l'allégement des sanctions contre Pyongyang et aider à faciliter les pourparlers nucléaires entre le Nord et les Etats-Unis.

«Nous dressons une liste de ce que nous pouvons faire par nous-mêmes en ce qui concerne les relations intercoréennes», a déclaré l'officiel aux journalistes sous couvert d'anonymat. «La façon dont le Nord réagira sera de la plus haute importance, nous allons donc garder un œil sur l'attitude du Nord et élaborer en conséquence des mesures réalistes.»

Le fonctionnaire n'a pas fourni davantage de détails sur les projets qui seront inclus dans la liste.

Le ministère avait annoncé auparavant qu'il étudiait la possibilité de «voyages individuels» en Corée du Nord, affirmant qu'ils n'étaient pas soumis aux sanctions internationales. Le ministère estime que de tels voyages pourraient être très prisés si la sécurité de ses habitants est garantie.

La Corée du Sud, en particulier, a cherché à reprendre les visites désormais suspendues vers le mont Kumgang, sur la côte est du Nord, mais peu de progrès ont été réalisés sur fond de craintes que leur reprise ne compromette la coordination mondiale pour exercer une pression maximale sur le régime afin qu'il abandonne son armement nucléaire.

Lancé en 1998, le programme de visites du mont Kumgang était considéré comme un symbole clé de la réconciliation intercoréenne. Les visites de groupe sont suspendues depuis 2008, après qu'une touriste sud-coréenne a été abattue par un soldat nord-coréen.

Pyongyang a demandé à Séoul de retirer ses installations, affirmant qu'il envisageait d'y construire une zone touristique internationale. Le Nord a rejeté les offres répétées du Sud pour des entretiens en face à face concernant le sort de la station de montagne, insistant sur des discussions via des échanges de documents.

Le ministère de l'Unification liste les projets de coopération intercoréens possibles - 1

as26@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.