Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(LEAD) Partage des coûts de la défense : fin sans percée de la 6e série de négociations à Washington

16.01.2020 à 18h32
Le négociateur en chef sud-coréen Jeong Eun-bo (à dr.) et son homologue américain James DeHart pour l'accord de partage des coûts de la défense posent pour une séance photos avant leur réunion le mardi 14 janvier 2020 à Washington.

WASHINGTON/SEOUL, 16 jan. (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis ont terminé mercredi (heure américaine) la sixième série de négociations sur le partage des coûts de stationnement des 28.500 soldats américains sur la péninsule coréenne après avoir constaté des divergences sur les principaux points d'achoppement.

Les deux équipes dirigées respectivement par le négociateur en chef sud-coréen Jeong Eun-bo et son homologue américain James DeHart se sont rencontrés mardi et mercredi à Washington pour la sixième série de pourparlers afin de renouveler l'Accord des mesures spéciales (SMA). Le précédent accord a expiré le 31 décembre.

«Les deux parties ont approfondi leur compréhension mutuelle et consensus mais ont confirmé qu'il y a toujours un écart entre les deux parties», a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué publié aujourd'hui après la fin des discussions.

Séoul a réitéré sa position selon laquelle une entente doit être conclue dans le cadre du précédent accord et être raisonnable et équitable.

Les alliés ont montré leur désaccord sur la détermination des contributions de Séoul pour le maintien des 28.500 soldats américains sur son sol. Washington demande une forte augmentation des contributions financières de Séoul cette année avec la création de nouvelles catégories de coût dont le paiement de déploiements par rotation de troupes sur la péninsule.

Le ministère a noté que les alliés sont tombés d'accord pour travailler étroitement ensemble afin de conclure un accord dans les meilleurs délais et contribuer à l'alliance et à la posture de défense commune.

Le calendrier de la prochaine série de discussions sera décidé à travers le canal diplomatique, a-t-il ajouté.

En vertu du SMA de l'année dernière, Séoul avait accepté de payer 870 millions de dollars.

Plus tard dans la journée, le ministère des Affaires étrangères a déclaré que le déploiement éventuel de troupes sud-coréennes dans le détroit d'Ormuz n'a pas été évoqué lors des négociations sur les coûts de la défense, rejetant les spéculations selon lesquelles la question pourrait être utilisée comme monnaie d'échange dans les négociations.

«Il n'y a pas eu de discussions concernant le détroit d'Ormuz pendant les négociations du SMA», a déclaré le porte-parole du ministère Kim In-chul lors d'un point de presse, lorsqu'on lui a demandé si un envoi de troupes était possible.

La façon dont Séoul pourrait contribuer à la demande américaine a apparemment figuré en tête de l'ordre du jour de la réunion bilatérale entre la ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha et le secrétaire d'Etat Mike Pompeo mardi près de San Francisco.

Pompeo a appelé à des efforts collectifs de la communauté internationale pour sauvegarder la région, a déclaré un responsable sud-coréen après la réunion, suggérant que Washington demande des engagements de la part de Séoul.

La Corée du Sud n'a pas encore pris de décision quant à sa contribution dans la zone, compte tenu de ses relations commerciales avec l'Iran.

«Nous avons déclaré que notre contribution à l'alliance par le biais d'un soutien indirect ou direct, en dehors du cadre du SMA, devrait être évaluée de manière équitable», a ajouté Kim.

Jeong a fait un commentaire similaire, soulignant que la Corée du Sud a grandement contribué à l'alliance, notamment par ses achats d'armes américaines.

A son arrivée à Washington, Jeong a déclaré aux journalistes que les deux parties étaient en train d'aplanir leurs divergences mais restaient encore divisées sur la manière de conclure un accord «global».

Le président américain Donald Trump a qualifié la Corée du Sud de pays riche qui devrait payer plus pour sa défense. «Ils (la Corée du Sud) vont nous payer beaucoup plus», a-t-il déclaré dans une interview donnée le week-end dernier.

lsr@yna.co.kr

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.