Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(3e LD) Coronavirus : la Corée du Sud à nouveau en alerte contre la transmission communautaire

17.02.2020 à 16h50

SEOUL, 17 fév. (Yonhap) -- La Corée du Sud a identifié lundi un autre cas de contamination au nouveau coronavirus, appelé également Covid-19, portant le nombre total à 30, alors que les deux derniers cas incitent les autorités sanitaires à prendre activement des mesures pour prévenir la transmission communautaire.

Selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), le dernier cas est la femme âgée de 69 ans du 29e patient qui a été testé positif au virus dimanche.

L'homme de 82 ans ne serait pas entré en contact avec d'autres patients dans le pays et n'a pas voyagé à l'étranger récemment. Il s'était porté volontaire pour transporter des boîtes de repas à des personnes âgées vivant tout seul et dans des centres pour seniors via une organisation d'aide régionale et n'avait été diagnostiqué avec la maladie après avoir visité deux cliniques, des pharmacies et un hôpital.

Les KCDC ont indiqué que l'homme avait déjà des problèmes respiratoires, ce qui avait conduit les médecins à ne pas soupçonner une infection par le coronavirus. Le patient aurait été en contact avec 114 personnes, dont 76 au service d'urgence d'un hôpital à Séoul.

Une pancarte informant les visiteurs de restrictions d'entrée est affichée à une entrée de l'hôpital de l'université nationale de Séoul afin de prévenir la propagation du nouveau coronavirus, le lundi 17 février 2020.

L'homme et sa femme ont été placés en quarantaine alors que cette dernière a un peu de fièvre.

«Compte tenu de la nature hautement contagieuse du virus, même quand une personne infectée ne montre presque aucun symptôme, les autorités doivent maintenir le niveau le plus élevé de vigilance et prendre des mesures proactives», a souligné Kim Gang-lip, vice-ministre de la Santé et des Affaires sociales, lors d'une conférence de presse.

Kim a indiqué que tous les déplacements du couple devaient être examinés avant de déterminer s'ils ont été infectés par une voie inconnue.

L'agence de santé locale a déclaré qu'il fallait à présent empêcher d'autres transmissions communautaires. Les KCDC ont précisé que le nombre de personnes actuellement testées en quarantaine était de 408 ce matin. La Corée du Sud a examiné 8.171 personnes pour le Covid-19 depuis le 3 janvier. Un total de 7.733 d'entre elles ont été testées négatives et 10 personnes ont quitté l'hôpital après une guérison complète.

La dernière personne malade qui est sortie de l'hôpital est une Chinoise de 30 ans qui n'avait montré presque aucun symptôme même quand elle avait été diagnostiquée avec la maladie le 11 février.

Dans ce contexte, le pays envisage de tester ceux qui souffrent d'une pneumonie d'origine inconnue à la discrétion du personnel médical.

La Corée du Sud a déclaré également prévoir d'augmenter grandement le nombre de tests qu'elle peut effectuer chaque jour, de 5.000 actuellement à 10.000 à la fin de ce mois-ci, dans le but de mieux identifier et isoler les personnes infectées.

Afin de prévenir la propagation du Covid-19, elle a demandé à 1.470 hôpitaux de convalescence et à des institutions similaires du pays d'interdire à tous les employés qui ont voyagé à Wuhan, en Chine, l'épicentre de l'épidémie, de travailler et d'examiner tous les soignants qui s'occupent des patients pour que ceux-ci n'infectent pas involontairement des personnes en mauvaise santé.

«Tous ceux qui ont visité des régions infectées doivent rester chez eux pendant 14 jours», a indiqué le ministère de la Santé et des Affaires sociales à Séoul. Toutes les maisons de convalescence doivent vérifier la fièvre, a-t-il ajouté.

Le pays a déclaré plus tôt qu'il prendrait des mesures supplémentaires pour surveiller de près les élèves chinois inscrits dans les écoles sud-coréennes. Tous les établissements scolaires locaux doivent s'en occuper et rapporter tout signe de la maladie.

Il a indiqué que les Sud-Coréens à bord du navire de croisière au Japon, qui seront autorisés à rentrer en Corée après des tests des autorités japonaises, devraient être mis en quarantaine pendant deux semaines après leur arrivée à des fins préventives.

Des employés de quarantaine portant des vêtements et masques de protection désinfectent une librairie dans l'arrondissement de Seongdong à Séoul, le dimanche 16 février 2020. (Photo fournie par l'arrondissement de Seongdong. Revente et archivage interdits)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.