Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(4e LD) Coronavirus : Séoul en prise avec des infections non liées, 31 cas au total

18.02.2020 à 16h39

SEOUL, 18 fév. (Yonhap) -- Les autorités de santé publique de la Corée du Sud ont averti ce mardi que le pays devait se préparer à davantage d'infections au coronavirus non liées à des foyers connus car ses derniers cas confirmés seraient sans lien avec ceux existants ou avec la Chine et d'autres pays étrangers.

Les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC) ont déclaré que le pays entrait dans une «nouvelle phase» avec des cas confirmés n'étant pas liés à la propagation ou aux foyers existants, ce qui signifie que ces patients auraient contracté le Covid-19 sans voyager à l'étranger ou entrer en contact avec d'autres individus infectés.

Les KCDC ont admis qu'il restait à définir comment les trois derniers cas de contamination, les 29e, 30e et 31e patients du pays, ont été infectés par le Covid-19, car ils n'avaient pas eu de contact avec d'autres patients confirmés et n'étaient pas allés à l'étranger récemment non plus.

«Les voies d'infection des trois patients sont incertaines [...] et il est possible que d'autres cas similaires soient découverts», a estimé la directrice des KCDC, Jung Eun-kyeong, lors d'une conférence de presse.

Le pays doit resserrer les contrôles de quarantaine sur les arrivées de l'étranger et les règles d'auto-quarantaine, tout en proposant des contre-mesures visant à empêcher la propagation communautaire, a-t-elle souligné.

Un avis placardé sur la porte d'un centre de santé publique à Daegu, à 300 kilomètres au sud-est de Séoul, indique que le bâtiment sera temporairement fermé pour désinfection après que le 31e patient du pays a été testé positif au Covid-19 par le personnel médical de l'établissement, le 18 février 2020.

Le dernier cas soulève à nouveau des inquiétudes quant à la propagation de la maladie sans lien avec des foyers connus du Covid-19. C'est la première fois qu'un cas est signalé dans la région du Gyeongsang, située dans le sud-est du pays.

La 31e patiente du pays, une Sud-Coréenne de 61 ans qui vit à Daegu, à 300 kilomètres au sud-est de Séoul, a commencé à se plaindre de fièvre le 10 février et a été testée lundi dans un centre de santé local, après quoi elle a été envoyée dans un l'hôpital et placée en quarantaine afin d'y être traitée et surveillée.

Les autorités ont indiqué qu'elles retraçaient les déplacements de la patiente et cherchaient à savoir comment elle a pu contracter la maladie.

Les KCDC ont précisé qu'elle s'était rendue à Séoul à la fin du mois dernier, qu'elle avait été soignée dans un hôpital après un accident de voiture et qu'elle avait ensuite repris sa vie quotidienne au cours de laquelle elle utilisait les transports en commun.

La plupart des cas précédents se sont concentrés à Séoul et dans la province du Gyeonggi qui l'entoure, avec quelques-uns survenus à Gwangju et dans la région du Jeolla, dans le sud-ouest de la péninsule.

Sur tous les cas signalés ici, 12 concernaient des personnes ayant visité Wuhan, en Chine, l'épicentre de l'épidémie, et cinq autres ont fait des voyages à Singapour, en Thaïlande et au Japon. Les 14 restants sont présumés être des cas de transmission de personne à personne dans le pays.

Le nombre de personnes examinées et mises en quarantaine était de 957 mardi matin, contre 708 hier, ont indiqué les KCDC.

La Corée du Sud a dépisté 9.265 personnes pour le virus depuis le 3 janvier, avec 8.277 tests négatifs. Le pays a également libéré un total de 12 patients de la quarantaine après qu'ils se soient complètement rétablis.

Séoul a annoncé que les 12e et 14e patients, un couple chinois, avaient été traités dans un hôpital au sud de Séoul et sont sortis après avoir été testés négatifs au Covid-19 deux fois au cours des dernières 24 heures.

Le 12e patient est un homme de 48 ans dont l'infection a été confirmée le 1er février, tandis que le 14e patient est une femme de 40 ans dont le test s'est révélé positif le lendemain.

Les KCDC ont indiqué que d'autres patients atteints du virus étaient dans un état stable et que davantage de patients devraient également être libérés bientôt.

Des travailleurs d'une auberge de jeunesse à Suwon, à 46 kilomètres au sud de Séoul, désinfectent une chambre le 17 février 2020, qui sera utilisée comme installation d'auto-quarantaine temporaire par des personnes soupçonnées d'avoir contracté le Covid-19.

as26@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.