Go to Contents
RECHERCHE

Science/Tech

Des scientifiques développent un filtre à masque lavable

17.03.2020 à 11h38

SEOUL, 17 mars (Yonhap) -- Des scientifiques sud-coréens ont développé un filtre à masque facial conservant ses propriétés de protection même après plus de 20 lavages, a fait savoir ce mardi une équipe de recherche de l'Institut des sciences et technologies avancées de Corée (KAIST) menée par Kim Il-doo.

Le développement intervient alors que le pays fait face à une pénurie de masques dans un contexte d'inquiétudes sur la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Le nouveau filtre, qui se place dans des masques en coton, est en nanotextile pour des qualités maximales de protection même après une utilisation prolongée.

Les masques ordinaires perdent leur capacité à filtrer les particules avec le temps, surtout s'ils deviennent humides ou s'ils sont lavés.

Même si le masque est lavé des dizaines de fois avec du savon ou est immergé dans une solution d'éthanol, ses propriétés de protection sont conservées.

«Après avoir subi un tel processus, le filtre conserve sa structure et la capacité reste à 94% par rapport à la première utilisation», a fait savoir le KAIST.

Même après que le filtre est plié et déplié 4.000 fois, il conserve la qualité de protection du masque classé KF80. La mention KF80 indique que 80% des particules fines sont filtrées.

Le KAIST a indiqué que l'équipe de Kim pouvait fabriquer 1.500 filtres par jour dans son laboratoire et, s'il obtient l'autorisation du ministère de la Sécurité des denrées alimentaires et des médicaments, sa capacité de production pourrait augmenter.

Le masque de protection développé par l'équipe de recherche de Kim Il-doo. (Photo fournie par l'Institut des sciences et technologies avancées de Corée, KAIST. Revente et archivage interdits)

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Fil actus Science/Tech
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.