Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(LEAD) L'USFK rapporte 2 autres cas de Covid-19 et ferme partiellement Camp Humphreys

27.03.2020 à 15h46

SEOUL, 27 mars (Yonhap) -- Les Forces américaines en Corée du Sud (USFK) ont rapporté deux autres cas de nouveau coronavirus (Covid-19). Cela porte le nombre total d'infections au sein de l'USFK à 12 et a abouti à une fermeture partielle de la base à Pyeongtaek.

Les derniers patients sont une militaire américaine stationnée à Camp Humphreys à Pyeongtaek, à environ 70 km au sud de Séoul, et un ressortissant américain travaillant sur la base, selon l'armée.

La femme est la deuxième personne de l'armée américaine en Corée du Sud à avoir attrapé le virus. Elle est actuellement en isolement dans une caserne à l'intérieur de la base, conçue pour accueillir des patients atteints du coronavirus, a détaillé l'USFK.

«Elle s'est présentée récemment au travail et a visité divers endroits de Camp Humphreys le 26 mars», a indiqué l'USFK dans un communiqué.

L'employé contractuel américain s'est rendu mardi dernier à la garnison et a été mis en quarantaine chez lui en dehors de la base militaire, a-t-il été ajouté dans un autre communiqué.

«L'USFK mène activement un suivi des contacts pour déterminer si quelqu'un d'autre a été exposé, et désinfecte minutieusement tous les endroits où leur passage a été confirmé», a souligné l'USFK.

Une garde militaire à Camp Humphreys à Pyeongtaek, dans la province du Gyeonggi, mesure la température d'un automobiliste, le 28 février 2020. (Photo fournie par l'USFK. Revente et archivage interdits)

Suite aux dernières révélations, l'armée a pris des «mesures préventives additionnelles» comme la fermeture de plusieurs installations, y compris l'arrêt des transports en commun, et la restriction de tous les déplacements sauf pour les missions essentielles et besoins fondamentaux.

«Tous les déplacements à Camp Humphreys sont restreints aux raisons de première nécessité, à savoir la nourriture, la vie, la santé et la sécurité», a dit l'USFK, qui a publié une liste des installations qui sont fermées depuis ce matin jusqu'à nouvel ordre.

Le général Robert Abrams, commandant de l'USFK, a rappelé à nouveau aux soldats de maintenir une «hypervigilance» et de respecter les mesures anti-virus.

En faisant référence à son 10e patient, le commandant a indiqué que l'employé contractuel du département de la Défense n'avait pas suivi les recommandations strictes de l'armée de limiter les activités extérieures. C'est un ressortissant américain qui travaille pour l'USFK et a été confirmé mardi comme étant porteur du virus.

«Nous avons quatre à cinq exemples documentés de membres qui ne sont pas liés aux services et n'ont généralement pas respecté nos fortes recommandations et c'était la vraie raison derrière la déclaration d'une urgence publique.»

«Je suis prêt à faire tout ce qui est possible en mon pouvoir pour prévenir la propagation de ce virus au sein de nos bases, de nos formations et de nos familles», a-t-il souligné.

L'USFK maintient un niveau de risque «élevé» à travers la péninsule coréenne et applique diverses mesures de contrôle afin de freiner la diffusion du Covid-19. Mercredi dernier, Abrams aussi déclaré une urgence pour la santé publique, en assurant l'autorité des commandants pour émettre des directives et faire respecter les règles, selon son bureau.

La Corée du Sud a enregistré 91 patients de plus ce vendredi pour un nombre total de 9.332 dont 139 décès, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.