Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

Séoul devrait maintenir la suspension du programme d'entrée sans visa pour le Japon, selon le Premier ministre

27.03.2020 à 18h12
Le Premier ministre Chung Sye-kyun prend la parole lors d'une conférence de presse avec des journalistes étrangers à Séoul, le vendredi 27 mars 2020.

SEOUL, 27 mars (Yonhap) -- Le Premier ministre Chung Sye-kyun a déclaré ce vendredi que le gouvernement devrait prolonger la suspension du programme d'entrée sans visa pour les ressortissants japonais pour l'instant, évoquant le nombre croissant de cas confirmés de nouveau coronavirus (Covid-19) au Japon.

La Corée du Sud a interrompu le 9 mars le programme d'entrée sans visa pour le Japon en réponse à la décision de Tokyo d'imposer de nouvelles restrictions d'entrée aux visiteurs sud-coréens sur fond de propagation du Covid-19.

«Tokyo a rapporté ces derniers jours un nombre important de cas confirmés. Si la situation continue, il y a une forte possibilité (pour la Corée du Sud) de maintenir ses mesures contre le Japon pour le moment», a déclaré Chung lors d'une conférence de presse avec des journalistes étrangers à Séoul.

Ses remarques interviennent alors que Tokyo a notifié Séoul, via un canal diplomatique, de son plan de prolonger les restrictions d'entrée ce mercredi.

Chung a par ailleurs dit s'attendre à ce que la Corée du Sud renouvelle un accord d'échange de devises avec le Japon dans le cadre des efforts pour alléger la crise de liquidité sur les marchés financiers.

«L'accord d'échange de devises entre la Corée du Sud et le Japon a beaucoup contribué au marché des changes dans le passé. Je pense qu'il est juste (pour les deux pays) de conclure un accord d'échange de devises», a déclaré le Premier ministre.

En août 2016, la Corée du Sud et le Japon sont convenus de reprendre les pourparlers en vue de signer un nouvel accord. L'accord précédent de 10 milliards de dollars a été en vigueur entre 2001 et 2015.

Mais les négociations ont été suspendues l'année dernière sur fond de dispute diplomatique concernant la décision de la Corée du Sud d'autoriser l'installation d'une statue symbolisant les victimes de l'esclavage sexuel pratiqué par le Japon pendant la guerre près de son consulat dans la ville portuaire de Busan, dans le sud du pays.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a récemment accepté de conclure des accords d'échange de devises avec plusieurs banques centrales mondiales, y compris une ligne d'échange de devises de 60 milliards de dollars avec la Banque de Corée (BOK), pour atténuer la pénurie de dollars sur le marché pendant la pandémie de Covid-19.

Des journalistes étrangers à Séoul assistent à une conférence de presse du Premier ministre Chung Sye-kyun, le vendredi 27 mars 2020.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.