Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(3e LD) Coronavirus : ralentissement des nouveaux cas confirmés, poursuite des inquiétudes sur les infections importées

30.03.2020 à 14h29

SEOUL, 30 mars (Yonhap) -- La Corée du Sud a vu une légère baisse des nouveaux cas de Covid-19 ce lundi, mais les groupes d'infections à Séoul et dans sa banlieue et les cas importés continuent à apparaître.

Avec les 78 nouvelles infections qui ont été détectées hier, le nombre journalier de nouveaux cas s'est établi autour de 100 ou moins pour le 18e jour consécutif, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC). Le bilan des décès s'est alourdi de six à 158.

Sur les 78 nouveaux cas, 29 sont des infections importées, selon les KCDC. Daegu et la province du Gyeongsang du Nord en ont signalé respectivement 14 et 11.

D'autres provinces et grandes villes ont aussi rapporté plusieurs nouvelles infections. Séoul et sa banlieue ont rapporté 31 cas supplémentaires.

Séoul a rapporté 16 autres cas, alors que la Manmin Central Church à Guro est devenue un nouveau cluster d'infections dans la capitale. La municipalité de Séoul a dit qu'au moins 19 patients du Covid-19 sont liés à l'église jusqu'à présent.

Le gouvernement a déclaré dimanche que toutes les personnes qui arriveront dans le pays depuis l'étranger devraient obligatoirement se confiner pendant une période de deux semaines à partir de mercredi.

En vertu de la nouvelle règle, tous les voyageurs internationaux qui entreront en Corée du Sud devront se placer en isolement, quelle que soit leur nationalité. Les personnes sans logement devront se placer en quarantaine, à leurs propres frais, dans les centres désignés par le gouvernement.

La Corée du Sud impose déjà deux semaines de quarantaine et des tests de dépistage aux arrivées d'Europe pour un long séjour, indépendamment de la manifestation ou non de symptômes. Les passagers en provenance des Etats-Unis ont également l'obligation de s'isoler à la maison pendant deux semaines.

Les étrangers qui ne suivent pas la règle d'auto-quarantaine sans cause valable seront expulsés immédiatement, ont averti des officiels.

«Les étrangers qui quittent la maison sans préavis seront expulsés immédiatement», a déclaré le vice-ministre de la Santé Kim Ganglip aux journalistes, en ajoutant que la mesure fait partie de la politique de tolérance zéro.

La mesure intervient après qu'un Britannique trentenaire a violé la règle d'auto-isolement et marché dans les rues de Suwon, juste au sud de Séoul, même après avoir subi un test de dépistage du virus.

Le ministère de la Justice a dit qu'il menait actuellement une enquête pour décider s'il expulsera ou non le Britannique en question.

Jusqu'à présent, un total de 5.228 patients ont guéri et 4.275 reçoivent actuellement des traitements. La Corée du Sud a testé 395.194 personnes depuis le 3 janvier et 372.002 ont eu un résultat négatif. Le virus a été détecté pour la première fois dans le pays le 20 janvier.

Le vice-ministre de la Santé Kim Ganglip. (Photo d'archives Yonhap)
Les personnes se font rares à la cathédrale de Myeongdong, au centre de Séoul, dans un contexte de distanciation sociale pour endiguer la propagation du Covid-19, le dimanche 29 mars 2020.
Des personnes arrivant en provenance d'Europe subissent des tests de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) au terminal 2 de l'aéroport international d'Incheon, le dimanche 29 mars 2020.
Des tests de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) se déroulent pour des fidèles de la Manmin Central Church à Guro, le samedi 28 mars 2020.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.