Go to Contents
RECHERCHE

National

(4e LD) Coronavirus : moins de 50 nouvelles infections pour la première fois depuis fin février

06.04.2020 à 20h46
Une centaine de candidats, assis avec une distance de sécurité, passe le samedi 4 avril 2020 un test écrit dans le cadre d'un processus de recrutement d'Ansan Urban Corp., dans un stade de football à Ansan, à environ 40 km au sud de Séoul. La société d'aménagement urbain gérée par la municipalité a décidé de tenir le test à l'extérieur de sorte à prévenir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

SEOUL, 06 avr. (Yonhap) -- La Corée du Sud a enregistré ce lundi moins de 50 cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19), marquant les plus faibles infections quotidiennes depuis fin février, alors que le pays a prolongé les directives plus strictes pour la distanciation sociale.

La Corée du Sud avait signalé environ 100 ou moins de nouveaux cas par jour pendant plus de trois semaines mais les autorités sanitaires étaient en alerte élevée face aux contaminations de masse dans des églises et hôpitaux, ainsi qu'aux nouveaux cas importés depuis l'étranger.

Les 47 nouveaux cas, qui ont été détectés dimanche et représentent une baisse par rapport aux 81 cas rapportés hier, ont porté le nombre total d'infections dans le pays à 10.284.

Le nombre de cas mortels dûs au coronavirus, qui a émergé en Chine à la fin de l'année dernière, a augmenté de trois à 186. Plus de 130 personnes ont guéri dimanche, le nombre total de patients rétablis ayant atteint 6.598, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Le vice-ministre de la Santé, Kim Ganglip, a dit ne pas accorder trop d'importance à la chute des nouvelles infections de dimanche, en faisant remarquer que moins de tests durant le week-end signifient moins de détections.

Environ 10.000 tests sont menés chaque jour en semaine, contre près de 6.000 le week-end dernier.

Personne ne connaît la taille exacte de la pandémie de coronavirus, car le virus peut passer inaperçu avec ou sans symptômes bénins, c'est-à-dire qu'il peut se propager quand un groupe de personnes se rassemblent.

Kim a souligné que la distanciation sociale constituait la meilleure mesure pour ralentir la propagation du virus, en appelant les citoyens à continuer à coopérer.

«Au final, le succès du ralentissement du virus dépend des personnes», a dit Kim à des journalistes.

Il y a une controverse sur la question de savoir si d'anciens patients peuvent être réinfectés par le virus, même si d'autres souches de coronavirus leur accordent l'immunité pendant plusieurs semaines ou mois après l'infection.

La directrice générale des KCDC Jeong Eun-kyeong a déclaré à des journalistes qu'un total de 51 personnes déclarées guéries avaient été testées positives à nouveau au virus.

Jeong a dit qu'il pourrait y avoir une «réactivation» du virus et non une «réinfection», car elles ont été testées positives peu après qu'elles ont quitté les installations d'isolement.

Les KCDC enverront des experts à Daegu, où 18 personnes rétablies ont été testées positives une nouvelle fois, pour une enquête épidémiologique, a fait savoir Jeong.

Daegu et la province voisine du Gyeongsang du Nord, les deux régions les plus touchées par le virus dans le pays, ont compté respectivement 13 et deux autres cas, ont fait savoir les KCDC. Le nombre total de cas signalés par Daegu et le Gyeongsang du Nord a atteint 6.781 et 1.316, respectivement.

D'autres provinces et grandes villes ont aussi rapporté de nouvelles infections. Séoul et la province du Gyeonggi, entourant la capitale, ont enregistré 11 et huit nouveaux cas. Incheon, une ville portuaire située à l'ouest de Séoul, a signalé un cas additionnel.

Le pays a détecté également sept autres cas en provenance de l'étranger aux points de contrôle de quarantaine, portant le nombre total de cas importés à 769.

Afin de réduire le nombre de nouvelles infections quotidiennes à moins de 50, la Corée du Sud a prolongé ce lundi la mise en œuvre des directives plus strictes pour la distanciation sociale de deux semaines jusqu'au 19 avril. La Corée du Sud a testé un total de 466.804 personnes jusqu'à présent.

Le Premier ministre Chung Sye-kyun a souligné l'importance de se tenir à distance et a appelé à la coopération publique, affirmant que c'est la clé pour gagner la «guerre» contre le Covid-19.

«Les situations se sont légèrement améliorées au cours des 15 derniers jours grâce à une distanciation sociale stricte. Cela a eu un effet, mais comme nous devons maintenir notre garde, nous l'avons prolongée de deux semaines de plus», a déclaré Chung, lors d'une visite dans une grande entreprise commerciale à Séoul.

«Les gens, les petits commerçants et les entreprises subissent des inconvénients, mais il vaut beaucoup mieux prévenir une maladie que d'être infecté et d'être traité pour cette maladie», a-t-il ajouté. «La distanciation sociale est le moyen de gagner la guerre contre le Covid-19.»

Des passagers à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le lundi 6 avril 2020.
Il n'y a presque personne à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul, le lundi 6 avril 2020. Selon des sources industrielles, le nombre de passagers des vols internationaux a chuté à 78.599 pour la quatrième semaine de mars, en baisse de 95,5% sur un an.

mjp@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.