Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

National

(2e LD) Des balles tirées depuis la Corée du Nord vers un poste de garde sud-coréen dans la DMZ

03.05.2020 à 15h12
Poste de garde de l'armée de terre. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 03 mai (Yonhap) -- Plusieurs balles tirées depuis le territoire nord-coréen ont atteint un poste de garde sud-coréen à l'intérieur de la Zone démilitarisée (DMZ), conduisant l'armée sud-coréenne à diffuser des avertissements et à riposter, a fait savoir un officier du Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS).

Des soldats sud-coréens qui montaient la garde à l'unité dans le comté de Cheorwon ont entendu des coups de feu vers 7h41 et retrouvé quatre traces de balle sur un mur, selon le JCS.

Conformément au manuel de réponse, l'armée a tiré un total de 20 balles en riposte, 10 à chaque fois, et diffusé des avertissements, a-t-il ajouté. Aucun dégât humain ou matériel du côté sud-coréen n'est à déplorer.

On ne sait pas encore si la Corée du Nord a subi des dégâts ou non.

«Nous avons également envoyé un avis à la partie nord-coréenne via la ligne de communication intercoréenne vers 9h35 et demandé une explication», a déclaré un officier du JCS. La Corée du Nord n'a pas encore répondu à cet appel.

L'armée se penche sur l'incident pour saisir davantage de détails en analysant les preuves dont des obus retrouvés sur le site, ainsi que l'intention du Nord à travers ces tirs. Il ne semble pas que cela ait été une provocation intentionnelle, selon l'officier.

«Il y avait du brouillard et les soldats nord-coréens effectuent habituellement des rotations vers cette heure», a expliqué l'officier en ajoutant qu'il n'y avait pas de mouvement inhabituel détecté au sein de l'armée nord-coréenne.

Les autorités sud-coréennes ont clairement affirmé que l'incident constituait une violation de l'Accord militaire global signé par les deux Corées en septembre 2018 et exhorté le Nord à le respecter pleinement.

En vertu de l'accord, les deux Corées ont établi des zones tampons terrestres, maritimes et aériennes et sont convenues de cesser tous les actes hostiles l'une contre l'autre dans le but de réduire les tensions et d'instaurer la confiance.

Il s'agissait du premier échange de coups de feu à travers la frontière intercoréenne depuis 2017, année où le Nord a tiré des balles vers l'un de ses soldats qui prenait la fuite vers le Sud.

L'incident est survenu sur fond d'impasse dans les relations intercoréennes et un jour après que le Nord a mis fin à des rumeurs sur l'état de santé de son dirigeant Kim Jong-un en rapportant sa première apparition en public en près de trois semaines.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.