Go to Contents
RECHERCHE

National

(LEAD) Des missiles intercepteurs de remplacement transportés vers la base THAAD

29.05.2020 à 14h57

SEOUL, 29 mai (Yonhap) -- De nouveaux missiles d'interception ont été transportés vers la base du système de défense antimissile à haute altitude THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud ce vendredi, pour remplacer ceux actuels, a déclaré le ministère de la Défense, lors d'une opération surprise menée avant l'aube afin de contourner l'opposition des résidents locaux.

L'équipement de production d'énergie et d'autres éléments utilisés pour améliorer la qualité de vie des troupes stationnées là-bas ont été également acheminés vers la base située à Seongju, selon le ministère.

L'USFK opère une batterie de six lanceurs THAAD dans le comté de Seongju, situé dans le sud-est du pays, depuis 2017. En raison de la forte contestation des résidents locaux, l'armée américaine avait utilisé le transport aérien pour déplacer les équipements.

Le transport d'aujourd'hui a cependant été réalisé par voie terrestre car les chargements étaient trop lourds pour être transférés par voie aérienne.

«Nous avons soutenu le transport terrestre de l'USFK pour sa base à Seongju depuis la nuit dernière jusqu'à ce petit-matin», a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué. L'opération s'est terminée vers 6h du matin.

Le transport a pour but de remplacer quelques équipements décrépits pour garantir les performances, ainsi que d'assurer la santé et la sécurité des troupes coréennes et américaines stationnées là-bas, a-t-il ajouté.

Les articles militaires transportés ce vendredi incluent des missiles d'interception, des générateurs et un équipement électronique pour la collection des données, selon un officiel du ministère.

«Les nouveaux missiles sont du même type que ceux opéré actuellement par l'USFK. Alors que la mission est de remplacer les produits périmés, le nombre de nouveaux missiles est exactement similaire au nombre de missiles qui sont sortis de la base», a dit l'officiel.

Le déploiement du THAAD était l'un des sujets les plus sensibles en Corée du Sud, alors que la Chine a mis en œuvre des représailles économiques contre l'accueil du système par Séoul.

«A l'approche de cette opération, nous nous sommes expliqués auprès de la Chine à ce sujet et demandé sa compréhension», a fait savoir un autre officiel du ministère. La Chine n'aurait pas réagi négativement.

Pékin estime que le déploiement du THAAD constitue une menace sérieuse à l'intérêt sécuritaire de la Chine, mais Séoul et Washington ont souligné que le THAAD visait seulement à mieux surmonter les menaces balistiques croissantes de la Corée du Nord.

L'officiel a également tenu à clarifier que la mission de transport n'a rien à voir avec le projet américain d'améliorer ses batteries THAAD.

Avec les équipements militaires, les deux alliés ont également transporté un équipement de construction pour améliorer les installations résidentielles, qui est en cours depuis août 2019.

L'opération s'est déroulée alors que l'USFK a demandé le soutien de Séoul pour le transport par voie terrestre et le ministère a décidé de le faire après des discussions avec les ministères concernés, selon les officiels.

«L'USFK effectue régulièrement le réapprovisionnement par véhicule et soutient des missions pour ses informations et installations à travers la Corée du Sud», a indiqué l'USFK dans un communiqué envoyé à l'agence de presse Yonhap.

Il a ajouté que l'initiative vise à maintenir le niveau de préparation «combat ce soir» et fournir une position de défense combinée solide afin de protéger la Corée du Sud contre les menaces.

L'USFK et le ministère sud-coréen de la Défense «ont maintenu une coordination et coopération étroites ainsi que des efforts collaboratifs pour assurer que cette mission soit effectuée de manière à minimiser et prévenir les difficultés de façon à causer le moins de perturbations possible pour les résidents locaux et les parties concernées», a-t-il dit.

Un officiel du ministère a fait savoir que le transport terrestre était inévitable pour déplacer certains équipements de grande taille, et le gouvernement a eu des discussions avec les résidents locaux concernant cette question à plusieurs reprises mais n'a pas réussi à obtenir leur plein consentement.

Des équipements militaires arrivent à la base du système de défense antimissile à haute altitude THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) à Seongju, dans la province du Gyeongsang du Nord, le vendredi 29 mai 2020. (Photo fournie par Soseong-ni. Revente et archivage interdits)

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.