Go to Contents
RECHERCHE

International

(LEAD) Trump prévoit d'inviter la Corée du Sud au sommet du G7 en septembre

31.05.2020 à 15h10

WASHINGTON/SEOUL, 31 mai (Yonhap) -- Le président américain Donald Trump a annoncé samedi prévoir d'inviter la Corée du Sud au sommet du Groupe des sept grandes économies (G7) en septembre.

Même si la Corée du Sud n'est pas un membre du G7 qui comprend le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, elle fait l'objet d'éloges mondiales pour sa gestion de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«Nous voulons l'Australie. Nous voulons l'Inde. Nous voulons la Corée du Sud. Et qu'est-ce que nous aurons ? Un bon groupe de pays», a déclaré Trump aux journalistes à bord de l'avion Air Force One. Il a aussi cité la Russie.

Trump a dit penser que le G7 ne représente pas correctement ce qui se passe dans le monde, en ajoutant que le groupe pourrait devenir un «G10» ou «G11».

«Il s'agit d'un groupe de pays très démodé», a-t-il parlé du G7, en indiquant qu'il a discuté «brièvement» de la nouvelle idée avec les dirigeants des quatre pays qu'il a l'intention d'ajouter au groupe actuel.

Trump, qui avait précédemment proposé d'accueillir le sommet à Camp David en juin, a dit que la réunion serait reportée jusqu'avant ou après l'Assemblée générale des Nations unies à New York qui débutera le 15 septembre.

«Peut-être que je le ferai après les élections», a-t-il dit, en faisant référence aux élections présidentielles américaines en novembre. «Je pense qu'un bon moment sera avant les élections.»

Le président américain Donald Trump prend la parole devant des journalistes à bord de l'avion Air Force One en direction de la base aérienne d'Andrews, dans le Maryland, le samedi 30 mai 2020. (Yonhap=AFP)

La porte-parole de la Maison-Blanche Alyssa Farah a ajouté que le sommet réunirait les alliés traditionnels des Etats-Unis pour discuter du futur de la Chine.

A Séoul, un officiel du ministère des Affaires étrangères a fait savoir que le pays n'avait pas encore reçu une invitation.

«En tant que pays hôte de cette année, les Etats-Unis peuvent inviter la Corée du Sud mais nous n'avons pas encore reçu d'invitation ou entendu que les Etats-Unis en parlaient», a dit l'officiel.

L'invitation proposée par les Etats-Unis souligne la présence internationale accrue de la Corée du Sud, notamment suite à l'apparition de la pandémie de coronavirus, et pourrait aboutir à la création d'un G11 qui offrira probablement à Séoul des opportunités diplomatiques pour prendre l'initiative sur des questions internationales.

Cependant, cela pourrait compliquer la diplomatie de la Corée du Sud, si les Etats-Unis tentent d'utiliser le groupe élargi pour soutenir sa stratégie d'accroître la pression sur la Chine sur fond d'intensification des tensions entre les deux puissances.

Trump a critiqué publiquement la Chine concernant le coronavirus qui a tué plus de 103.000 personnes aux Etats-Unis, selon des données de l'université Johns Hopkins.

Les tensions entre les deux pays se sont intensifiées alors que la Chine cherche à restreindre les libertés civiles à Hongkong. Vendredi, Trump a annoncé que son administration commercerait à retirer les privilèges dont Hongkong a profité avec Washington.

Trump a parlé favorablement du président Moon Jae-in en l'appelant «un de ses amis».

Ces dernières semaines, il a affirmé que Moon a loué les Etats-Unis pour avoir bien mené les tests de dépistage au Covid-19. Trump s'est également vanté que les Etats-Unis ont effectué plus de tests que la Corée du Sud, où un régime de tests aggressifs a été entrepris pour contenir la maladie.

Trump et Moon ont travaillé ensemble pour ramener le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à la table de discussions diplomatiques sur le démantèlement du programme d'armes nucléaires de Pyongyang.

Les négociations sont toutefois à l'arrêt depuis que le deuxième sommet entre Trump et Kim s'est terminé abruptement en février 2019 au Vietnam du fait de divergences d'opinions sur la portée de la dénucléarisation de la Corée du Nord et de l'allégement des sanctions des Etats-Unis.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Fil actus International
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.