Go to Contents
RECHERCHE

Actualités

(Interview Yonhap) Après avoir habillé Blackpink, la créatrice Danha fait la promotion du hanbok

06.07.2020 à 11h06
Créatrice de hanbok Danha. (Photo fournie par Danha. Revente et archivage interdits)
Une membre de Blackpink en hanbok. (Capture d'image de YouTube. Revente et archivage interdits)
Créatrice de hanbok Danha (Photo fournie par Danha. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 06 juil. (Yonhap) -- La créatrice de hanbok Danha souhaite que le costume traditionnel coréen pénètre dans la vie quotidienne. «Je pense qu'il y a une grande possibilité que le hanbok prenne une place dans les tendances de monde.»

Le mot «hanbok» est très présent ces jours-ci sur les sites Internet du monde entier, notamment aux Etats-Unis, après que le girls band Blackpink et le groupe Bangtan Boys (BTS) sont apparus dans des clips vidéo en portant le vêtement traditionnel coréen.

En particulier, les membres de Blackpink ont attiré l'attention des spectateurs lors de leur apparition en hanbok dans l'émission américaine «The Tonight Show Starring Jimmy Fallon» qui s'est déroulée en ligne le 26 juin (heure locale).

«Quand j'ai créé ma propre société il y a deux ans, je n'avais jamais imaginé que je viserais le marché mondial», a-t-elle dit lors d'une interview accordée à l'agence de presse Yonhap. «Je pense que c'est une opportunité pour faire connaître le charme de notre costume au monde entier», a-t-elle ajouté.

La créatrice âgée de 32 ans veut améliorer la commodité du hanbok traditionnel, parfois perçu comme inconfortable, chaud et peu pratique, et montrer que ce costume peut être porté dans la vie quotidienne.

Pour améliorer le côté pratique du hanbok, Danha a rétréci les manches et réduit la longueur de la robe.

En octobre 2019, ses vêtements ont été invités à la Vancouver Fashion Week où elle a dévoilé un hanbok de style moderne.

YG Entertainment, agence de promotion du groupe Blackpink, avait fait part de son intention d'utiliser des costumes de Danha dans un clip vidéo du girls band.

Selon Google Trends, un outil issu de Google Labs permettant de connaître la fréquence à laquelle un mot est tapé sur le moteur de recherche Google, «hanbok», qui avait reçu seulement 45 points en mars, a vu le chiffre bondir jusqu'à 100 points ces jours-ci.

«Après avoir lancé un site de ventes à l'étranger, le nombre de visiteurs a dépassé les 20.000 en une semaine», a-t-elle indiqué. «La moitié des acheteurs sont aux Etats-Unis, suivi de ceux en Chine, à Singapour, en Europe et en Asie du Sud-Est», a-t-elle ajouté.

La créatrice a souhaité que les diverses interprétations du hanbok ne fassent pas l'objet de critiques disant que «ce n'est pas un hanbok». «Jusqu'à aujourd'hui, le hanbok était seulement élégant et antique, mais le costume peut avoir plusieurs charmes, comme vif, adorable ou exceptionnel», a-t-elle également mis en avant.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.