Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(3e LD) Le maire de Séoul, Park Won-soon, retrouvé mort

10.07.2020 à 15h50

SEOUL, 10 juil. (Yonhap) -- Le maire de Séoul et candidat potentiel à la prochaine élection présidentielle, Park Won-soon, a été retrouvé sans vie dans le nord de la capitale plusieurs heures après que sa famille a rapporté sa disparition, a annoncé cette nuit la police.

Une équipe de recherche de la police a localisé son corps sur une colline boisée du mont Bukak, près de sa résidence officielle, quelques minutes après minuit. Il se serait suicidé. La police va lancer une investigation pour déterminer la cause exacte de son décès.

Selon des rapports, une enquête avait été ouverte sur des allégations d'après lesquelles il aurait commis une agression sexuelle sur une ancienne secrétaire de son bureau. Cette dernière avait déposé une plainte auprès de la police contre Park (65 ans) avant-hier pour «contact physique» non consenti et textos «inappropriés», a indiqué une source.

«Une plainte a été reçue par l'Agence de la police de Séoul», a déclaré un responsable de la police sous couvert d'anonymat, refusant de donner des détails sur l'enquête en cours.

«(Le corps) n'a montré aucun signe particulier d'homicide», a indiqué le responsable, notant qu'une enquête sera menée conformément aux procédures de suicide.

Des officiels de la ville dévoilent une note du maire de Séoul, Park Won-soon, à l'hôpital de l'Université nationale de Séoul, le 10 juillet 2020. La note a été retrouvée au sein de sa résidence officielle située dans le centre de Séoul.

La fille de Park avait alerté la police à 17h17 en disant que «son père a quitté la maison il y a quatre ou cinq heures après avoir laissé des mots semblables à un testament et son téléphone est éteint».

La note, qui a été retrouvée dans le bureau de sa résidence officielle et rendue publique par son secrétaire en chef ce vendredi, comportait un court message.

«Je suis désolé auprès de tout le monde. Je remercie tous ceux qui ont été avec moi au cours de ma vie. Je reste toujours désolé pour ma famille, à qui je n'ai causé que de la douleur. S'il vous plaît, incinérez (mon corps) et dispersez (les cendres) sur la tombe de mes parents. Au revoir à tous», avait-il écrit.

Park est parti de sa résidence dans l'arrondissement de Jongno vers 10h44, en portant un chapeau noir et un sac à dos noir.

Des images d'une caméra de surveillance montrent qu'il est arrivé au parc Waryong, sur une colline du même arrondissement, à 10h53.

Peu de temps après que sa disparition a été signalée, une grande opération de recherche a été lancée dans la zone avec plusieurs centaines de policiers, des drones et des chiens renifleurs.

Le corps a été retrouvé près d'un sac, d'une bouteille d'eau, d'un téléphone portable, de fournitures d'écriture et d'une carte de visite de Park.

A 3h30, le corps a été placé à la morgue de l'hôpital de l'université nationale de Séoul situé dans le même quartier. Des partisans pouvaient être vus en train d'attendre devant l'hôpital, avec certains sanglotant et criant : «Lève-toi, Park Won-soon», «Nous t'aimons, Park Won-soon» et «Nous sommes désolés, Park Won-soon».

Cette photo d'archive montre le maire de Séoul, Park Won-soon, lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville de Séoul, le 6 juillet 2020.

La police a lancé une enquête sur la mort de Park. Bien qu'il n'y ait aucun signe d'acte criminel, les enquêteurs prévoient de consulter l'historique de son téléphone portable et son itinéraire pour identifier tout signe potentiellement suspect.

La police prévoit également de consulter la famille de Park sur l'opportunité de procéder à une autopsie.

Park, membre du Parti démocrate au pouvoir, était maire de Séoul depuis 2011 et était perçu comme un candidat potentiel en vue de l'élection présidentielle de 2022.

Il était autrefois avocat des droits de l'Homme et militant civique. Park avait encore deux ans de mandat en tant que maire. Selon la loi, Seo Jeong-hyup, premier vice-maire aux affaires administratives, agira comme maire suppléant jusqu'aux élections partielles prévues le 7 avril 2021.

«Nous prions pour l'âme du défunt et adressons nos plus sincères condoléances aux citoyens (de Séoul). Les affaires de la ville se poursuivront solidement selon les valeurs du maire Park Won-soon qui privilégient la stabilité et le bien-être», a déclaré avec tristesse Seo lors du premier point de presse de la ville après la mort de Park.

La principale formation d'opposition, le Parti unifié du futur (PUF), a exprimé ses condoléances pour la mort de Park.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.