Go to Contents
RECHERCHE

National

Les étrangers fournissant à l'arrivée dans le pays une fausse adresse seront sanctionnés plus sévèrement

31.07.2020 à 14h06
Le Premier ministre Chung Sye-kyun dirige une réunion du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité le vendredi 31 juillet 2020 au complexe gouvernemental à Séoul.

SEOUL, 31 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud renforcera les sanctions contre les résidents étrangers qui nuiront aux efforts de quarantaine du pays en fournissant de fausses adresses de leur auto-quarantaine quand ils rentreront de nouveau dans le pays après un voyage à l'étranger, a déclaré ce vendredi le Premier ministre Chung Sye-kyun.

La décision a été dévoilée par le Premier ministre durant une réunion régulière du QG central des catastrophes et contre-mesures de sécurité alors que la Corée du Sud s'efforce de contenir les infections importées.

«Nous avons récemment raté des cas de quarantaine car beaucoup de résidents étrangers de longue durée dans le pays ont rapporté de fausses adresses d'auto-isolement quand ils sont rentrés en Corée (en trompant les officiels de quarantaine)», a déclaré Chung.

Pour prévenir des cas similaires, le gouvernement vérifiera de manière exhaustive si les adresses locales inscrites par les étrangers à leur arrivée en Corée du Sud correspondent aux endroits où ils résident, a-t-il noté.

Toutes les arrivées en provenance de pays étrangers, les ressortissants étrangers et coréens, doivent se placer en auto-quarantaine pendant deux semaines à leur arrivée dans le pays.

«Le gouvernement mènera des inspections sur place des résidents étrangers de longue durée et durcira les sanctions contre ceux présentant de fausses adresses», a averti le Premier ministre.

Le gouvernement projette également d'inspecter et de vérifier si les résidences inscrites par les étrangers à l'arrivée sont adaptées à l'auto-quarantaine. Si ce n'est pas le cas, ils seront placés dans un centre désigné, a ajouté Chung.

La Corée du Sud connaît des cas d'étrangers ne respectant pas les règles et directives locales de quarantaine, contrariant les efforts de lutte du pays.

La police a décidé plus tôt cette semaine d'expulser trois personnes de nationalité vietnamienne d'une vingtaine d'années qui s'étaient échappés d'un centre de quarantaine à Gimpo lundi. Ils étaient en auto-quarantaine de deux semaines après leur entrée en Corée le 20 juillet.

Le Premier ministre a également appelé à une prudence supplémentaire face aux risques d'infection durant la saison de vacances estivales, en exhortant le peuple à suivre à la lettre les directives de quarantaine.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.