Go to Contents
RECHERCHE

National

(LEAD) Un général deux étoiles du corps des Marines relevé de son commandement suite à la fuite d'un transfuge vers le Nord

31.07.2020 à 15h50

SEOUL, 31 juil. (Yonhap) -- Le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) a décidé de relever de son commandement un général deux étoiles du corps des Marines suite à une défaillance de la sécurité à la frontière en relation avec le récent retour d'un transfuge nord-coréen dans le pays communiste, ont déclaré ce vendredi des responsables.

Le passage de la frontière par l'homme de 24 ans, surnommé Kim, est au centre d'une attention particulière après que la Corée du Nord a rapporté dimanche qu'un «fugitif» était rentré chez lui dans la ville frontalière de Kaesong avec des symptômes suspects similaires à ceux du nouveau coronavirus (Covid-19) et que toute la ville était confinée pour empêcher la propagation du virus.

Des responsables sud-coréens ont déclaré que Kim faisait l'objet d'une enquête sur des allégations selon lesquelles il aurait violé une transfuge.

Selon les résultats de l'enquête du JCS, Kim a été détecté par des équipements de surveillance de l'armée à sept reprises, cinq fois par des caméras de surveillance et deux fois par des dispositifs d'observation thermique (TOD), y compris son arrivée au Nord, mais les troupes n'ont pas réussi à l'identifier comme étant une personne essayant de traverser la frontière.

Le transfuge a traversé un tunnel de drainage passant sous des barbelés pour échapper aux garde-frontières sud-coréens avant d'atteindre le rivage et de nager plusieurs kilomètres vers la Corée du Nord.

Les clôtures installées à l'intérieur du tunnel de drainage étaient en mauvais état, permettant au transfuge de les traverser facilement, ont-ils déclaré.

Le JCS demandera des mesures disciplinaires contre les responsables, y compris la révocation du général de division Baek Gyeong-sun en tant que commandant de la 2e division du corps des Marines chargée de la sécurité aux frontières dans la région, ont indiqué des officiels.

Kim est entré dans l'eau à 2h46 du matin le 18 juillet et a atteint le territoire nord-coréen en un peu plus d'une heure grâce à la marée.

Les troupes dans un poste de garde ont vu un taxi transportant Kim arriver près de la frontière à 2h18 du matin, mais n'ont pris aucune mesure car elles considéraient le passager comme un résident local, ont expliqué des responsables.

Près du tunnel d'évacuation, la police a retrouvé un sac à dos avec un livret bancaire de Kim, une Bible et des fournitures de premiers soins.

Sur fond de critiques croissantes concernant les failles de la sécurité de l'armée indiquant une discipline laxiste, les officiels ont déclaré qu'ils inspecteraient tous ces tunnels près de la frontière et mettraient en place des structures supplémentaires pour éviter que des cas similaires ne se reproduisent.

Ils se sont également engagés à renforcer la coopération avec la police, par exemple en partageant davantage d'informations, afin d'améliorer leur état de préparation.

«L'armée prend cette situation très au sérieux», a assuré un responsable du JCS. «Nous mettrons intensivement en œuvre des mesures de suivi dès que possible et nous nous assurerons de pouvoir gérer toute situation imprévue dans l'avenir.»

Cette photo, prise le lundi 27 juillet 2020, montre un conduit d'évacuation, sur l'île de Ganghwa, où un sac qui appartiendrait à un transfuge a été récupéré. Ce dernier aurait traversé la frontière intercoréenne pour retourner au Nord.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.