Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Des étrangers arrêtés après leur fuite d'un centre de quarantaine désigné par le gouvernement

04.08.2020 à 19h51
Cette photo d'archives montre des étrangers qui se soumettent aux procédures de quarantaine à l'aéroport international d'Incheon, à l'ouest de Séoul.

SEOUL, 04 août (Yonhap) -- Malgré l'engagement des autorités à renforcer la surveillance, en moins de 20 jours, deux étrangers ont été arrêtés après avoir tenté de quitter un établissement de quarantaine désigné par le gouvernement pour les étrangers sur fond de nouveau coronavirus (Covid-19) à Incheon, à l'ouest de Séoul, a fait savoir mardi la police.

Selon la police, un ressortissant vietnamien s'est enfui d'un hôtel à Incheon, désigné par le ministère de la Santé comme un centre de quarantaine temporaire pour les étrangers lundi vers 4h du matin avant d'être arrêté à Séoul huit heures plus tard.

Un homme vietnamien âgé de 39 ans est entré dans l'hôtel le 23 juillet pour deux semaines d'auto-quarantaine conformément à la loi coréenne, mais a quitté l'établissement sans autorisation en utilisant une corde de sauvetage pour descendre de sa chambre au 15e étage. L'homme a été filmé par une caméra de surveillance mais l'agent en service n'a pas détecté sa fuite, selon la police.

Le 21 juillet, un homme américain d'une vingtaine d'années a aussi été arrêté par la police après avoir fui du même hôtel et est actuellement en attente d'expulsion. L'homme a quitté les lieux par une issue de secours non surveillée et est allé acheter des cigarettes dans une supérette située à environ 100 mètres de l'hôtel.

Après les tentatives de fuite répétées, la police d'Incheon a augmenté le nombre d'effectifs de patrouille de six à 33 afin de surveiller l'hôtel 24h sur 24 en trois huit.

Dans le cadre des mesures de quarantaine entrées en vigueur début avril, toutes les personnes en provenance de l'étranger, soit Sud-Coréens ou étrangers, sont tenues de se soumettre à un auto-isolement à leur résidence ou dans un établissement désigné par le gouvernement pendant 14 jours. Les contrevenants aux mesures d'auto-quarantaine sont passibles d'une amende et d'une expulsion.

Fin juillet, trois ressortissants vietnamiens ont été arrêtés après avoir fui un centre de quarantaine à Gimpo, à l'ouest de Séoul.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.