Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le chef de Shincheonji inculpé pour des soupçons d'entrave à la lutte contre le Covid-19

14.08.2020 à 22h15
Lee Man-hee, le chef de l'église Shincheonji de Jésus, lors d'une conférence de presse à Gapyeong, à l'est de Séoul, le 2 mars 2020.

SUWON, 14 août (Yonhap) -- Lee Man-hee, le leader de l'église Shincheonji de Jésus au centre de l'irruption du nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud, a été inculpé ce vendredi pour des soupçons d'entrave à la politique gouvernementale de lutte contre la propagation de l'épidémie.

Des procureurs à Suwon, au sud de Séoul, ont également inculpé 11 autres membres de la secte. Lee est accusé d'avoir soumis de faux documents aux autorités sanitaires sur la localisation et le nombre des participants des rassemblements de Shincheonji en février.

L'homme de 89 ans aurait également détourné 5,6 milliards de wons (4,68 millions de dollars) des fonds de l'organisation religieuse et organisé des événements non autorisés entre 2015 et 2019. Lee a été arrêté le 1er août.

Environ 4.000 fidèles, originaires pour la plupart de la ville de Daegu, ont été infectés par le Covid-19. Les 11 membres ont été inculpés pour destruction alléguée de preuves et fabrication supposée de documents pour des permis de construire. Ils sont toujours en liberté.

Le 28 juillet, sept responsables du siège de la secte ont également été inculpés sur des charges de violation de la loi sur le contrôle des maladies infectieuses et obstruction de la justice. Trois d'entre eux ont été placés en détention.

xb@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.