Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

La Corée du Nord ne bradera pas sa «dignité» pour le développement et la sécurité, selon son ambassadeur à l'ONU

30.09.2020 à 11h32

WASHINGTON, 29 sept. (Yonhap) -- La Corée du Nord ne bradera pas sa dignité pour le développement économique et préservera sa sécurité grâce à la «force absolue» qu'elle s'est constituée, a déclaré mardi Kim Song, l'ambassadeur de la Corée du Nord auprès des Nations unies.

«C'est un fait que nous avons grandement besoin d'un environnement extérieur favorable pour nous construire économiquement. Mais nous ne pouvons pas vendre notre dignité, juste dans l'espoir d'une transformation brillante. Cette dignité, aussi précieuse que notre propre vie, que nous avons défendue. C'est notre position ferme», a déclaré Kim dans un discours prononcé lors du débat général des Nations unies.

Le diplomate nord-coréen a noté que le dirigeant Kim Jong-un a déjà ordonné à son pays de surmonter les difficultés en «les confrontant de front de façon autonome».

«Les manœuvres des forces hostiles pour étouffer la RPDC et de nombreuses autres difficultés continueront à entraver notre progression. Cependant, la lutte du peuple pour les surmonter et accéder à la prospérité par ses propres efforts sera également intensifiée», a déclaré l'ambassadeur nord-coréen.

RPDC est le sigle du nom officiel de la Corée du Nord, la République populaire démocratique de Corée.

Kim a déclaré que son pays orientait désormais tous ses efforts vers le développement économique, affirmant que sa sécurité est déjà protégée par une «garantie fiable».

«Grâce à sa garantie fiable sauvegardant la sécurité de l'Etat et du peuple, la RPDC oriente maintenant tous ses efforts vers la construction économique», a-t-il déclaré lors de la réunion des Nations unies.

La Corée du Nord a déclaré avoir perfectionné ses capacités nucléaires et de missiles à longue portée après avoir effectué son sixième et dernier essai nucléaire en septembre 2017, qui a été suivi d'une série de lancements de missiles balistiques intercontinentaux.

Kim a réaffirmé la détermination de son pays à maintenir ses capacités militaires, en insistant sur le fait que sa garantie de sécurité venait de sa «force absolue» pour prévenir la guerre.

«C'est une réalité indéniable d'aujourd'hui que du matériel militaire de pointe, y compris des chasseurs furtifs, continuent d'être introduits dans la péninsule coréenne et que des moyens de frappe nucléaire de toutes sortes sont directement dirigés contre la RPDC», a-t-il déclaré.

Kim Song, ambassadeur de la Corée du Nord auprès des Nations unies, prononce un discours à l'Assemblée générale des Nations unies à New York le 29 septembre 2020. (Photo tirée du site Internet des Nations unies)

«La conclusion que nous avons tirée est que la paix ne vient jamais d'elle-même, par un simple souhait d'une partie et qu'elle n'est pas non plus accordée par quelqu'un d'autre. Dans le monde actuel, où règne la loi du plus fort, une paix véritable ne peut être sauvegardée que lorsque l'on possède une force absolue pour empêcher la guerre elle-même», a-t-il ajouté.

Les remarques du diplomate surviennent alors que les négociations de dénucléarisation entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont dans une impasse.

Les discussions entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen sont au point mort depuis que leur deuxième sommet bilatéral, à Hanoï en février 2019, s'est terminé sans accord.

Le premier sommet Trump-Kim, qui était également le tout premier sommet Etats-Unis-Corée du Nord, s'est tenu à Singapour en juin 2018.

Les remarques du diplomate nord-coréen arrivent également après que le président Moon Jae-in, a proposé, dans son discours à la réunion de l'ONU la semaine dernière, de déclarer la fin officielle à la guerre de Corée, qui, selon lui, fournirait à Pyongyang la garantie de sécurité qu'il cherche depuis longtemps.

Le diplomate nord-coréen a présenté ses condoléances aux familles endeuillées par le nouveau coronavirus, et a déclaré que la situation dans son pays «est maintenant sous contrôle sûr et stable» grâce à ce qu'il a appelé «la direction clairvoyante» de ses dirigeants.

La Corée du Nord a fermé ses frontières peu après que ses voisins, la Chine et la Corée du Sud, ont signalé des cas d'infection au nouveau coronavirus au début de cette année.

La Corée du Nord n'a pas encore signalé officiellement d'épidémie.

Le diplomate nord-coréen a ajouté que son pays a subi des pertes considérables suite au passage de plusieurs typhons, mais qu'il est en train de surmonter la situation par ses propres moyens.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.