Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(5e LD) Coronavirus : plus de 300 nouveaux cas pour le 3e jour, le grand Séoul dans une 3e vague

20.11.2020 à 21h03
Des membres du personnel médical en combinaison de protection s'apprêtent à effectuer des tests de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) dans un centre provisoire installé à l'université Sun Moon à Asan, dans la province du Chungcheong du Sud, le vendredi 20 novembre 2020, alors que plusieurs étudiants de cette université ont été testés positifs au virus.
Un agent médical portant une combinaison de protection se prépare à travailler dans un centre de dépistage temporaire à Séoul le 20 novembre 2020.
Des membres du personnel médical en combinaison de protection se préparent à travailler dans un centre de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) à Seogwipo, sur l'île de Jeju, le vendredi 20 novembre 2020.

SEOUL, 20 nov.(Yonhap) -- Le nombre journalier de cas de nouveau coronavirus (Covid-19) est resté au-dessus de 300 pour le troisième jour consécutif vendredi, principalement en raison des infections liées à des rassemblements privés et établissements publics et médicaux, alors que le pays se prépare à une autre vague épidémique potentielle.

Le pays a ajouté 363 infections au Covid-19, dont 320 cas locaux, portant le nombre total de cas à 30.017, selon l'Agence coréenne de contrôle et prévention des maladies (KDCA).

Les cas totaux ont dépassé la barre des 30.000 depuis que le pays a rapporté sa première infection le 20 janvier, et 80 jours après que le chiffre a dépassé le seuil des 20.000 le 1er septembre.

Le nombre journalier est à trois chiffres depuis le 8 novembre, avec un dépassement des 300 pour la première fois depuis fin août mercredi, avec 313 cas. Le pays a confirmé 343 infections jeudi.

Les clusters d'infections provoqués par des rassemblements privés, établissements publics et hôpitaux ont continué de sévir dans plusieurs parties de la nation, mettant les efforts d'endiguement de la propagation du virus des autorités sanitaires en péril.

Afin de prévenir une autre vague d'infections, le pays a décidé d'imposer des mesures de prévention du virus plus strictes pendant deux semaines, à partir d'hier, dans la région métropolitaine de Séoul et à la ville de Gwangju, dans le sud-ouest du pays, en relevant le niveau de distanciation sociale d'un cran à 1,5, selon une échelle à cinq niveaux.

Mais en raison de la propagation rapide du virus, les autorités sanitaires ont indiqué qu'elles pourraient relever le niveau de distanciation sociale dans la zone métropolitaine de Séoul si le nombre journalier moyen dans la région dépasse la barre des 200.

Le nombre quotidien moyen des infections à Séoul et dans ses environs est de 153 pour les sept derniers jours.

«Nous pensons que la troisième vague d'infections au virus est en cours, après février-mars et août », a dit Yoon Tae-ho, un haut officiel du ministère de la Santé, lors d'un point de presse. «Dans la région métropolitaine de Séoul, il semble qu'une propagation communautaire et massive du virus se produise.»

La ville de Suncheon, dans la province du Jeolla du Sud, à environ 415 km au sud-est de Séoul, a commencé à appliquer les directives de distanciation sociale de niveau 2 aujourd'hui, devenant la première municipalité dans le pays à appliquer un tel régime renforcé sous le système révisé.

En vertu du niveau 2, les rassemblements de 100 personnes ou plus sont interdits, tandis que les établissements à haut risque doivent suspendre leurs activités.

Les autorités sanitaires ont fait savoir qu'elles distribueraient bientôt des directives pour des ajustements du niveau de distanciation sociale à des municipalités, afin qu'elles puissent gérer plus efficacement la situation épidémique dans leur région.

«Les directives couvriront le nombre hebdomadaire de patients du virus et les clusters d'infections dans la région», a indiqué Yoon. «Relever le niveau sera efficace pour contenir le virus, mais comme cela peut également affecter l'économie, elles doivent évaluer les risques et la situation du virus.»

En raison des craintes croissantes sur une nouvelle vague d'infections au Covid-19, le Premier ministre Chung Sye-kyun a transmis vendredi un message public demandant aux citoyens de s'abstenir de tenir des rassemblements sociaux de fin d'année et des activités extérieures non essentielles.

Dirigés par la Société coréenne des maladies infectieuses, 11 groupes d'experts locaux ont publié un communiqué conjoint avertissant que le nombre quotidien de cas d'infection pourrait monter en flèche à 1.000 dans quelques semaines sans prise imminente de mesures préventives.

«La possibilité est élevée que la situation actuelle liée au Covid-19 pourrait s'aggraver davantage», a déclaré le communiqué.

«Il est prévu que si une ou deux semaines s'écoulent sans mesures efficaces en place, le nombre quotidien d'infections pourrait atteindre 1.000», a-t-il ajouté.

Parmi les 320 infections locales, 218 ont été identifiées dans la région métropolitaine de Séoul qui abrite la moitié des 51 millions d'habitants du pays. Séoul a ajouté 127 cas supplémentaires, tandis que la province du Gyeonggi, et la ville d'Incheon ont rapporté 62 et 29 nouvelles infections, respectivement.

La plupart des grandes villes et municipalités ont signalé des nouveaux cas.

Le nombre journalier de cas de Covid-19 identifiés en dehors du grand Séoul a été supérieur à 100 pour le deuxième jour consécutif, alors que la province du Gangwon en a ajouté 24 et la province du Gyeongsang du Sud 18.

Parmi les clusters d'infections, 32 cas ont été confirmés dans un institut privé de préparation au concours d'enseignant situé à Noryangjin à Séoul.

Un hôpital universitaire à Gwangju a ajouté deux infections supplémentaires, portant le nombre total de tels cas à 46, tandis qu'un établissement pour personnes handicapées à Cheorwon, dans la province du Gangwon, a signalé 10 cas additionnels, pour un total de 40.

Un collège dans la province du Gyeongsang du Sud a confirmé 11 infections supplémentaires, portant le total à 26.

Le nombre de transmissions liées à un rassemblement familial à Incheon a augmenté de 21 à 40. Les infections en lien avec l'université Yonsei à Séoul ont atteint 19 après la confirmation de sept cas supplémentaires.

Les craintes liées aux cas importés sont ressenties à Busan, dans le sud-est du pays, alors qu'un total de 77 cas ont été rapportés dans six navires étrangers dans un port de la ville durant ces trois derniers jours.

Le nombre de cas importés s'est élevé à 43, une légère baisse par rapport aux 50 recensés la veille.

Parmi les infections importées, 17 provenaient de Russie, suivis des Etats-Unis avec 10. Le nombre total de cas importés s'est élevé à 4.355.

Le pays a rapporté trois décès supplémentaires, portant le bilan des cas mortels à 501. Le taux de mortalité était de 1,67%.

Cependant, plus de décès pourraient être signalés alors que le nombre de patients dans un état grave ou critique s'est élevé à 84, en hausse de cinq par rapport à jeudi.

Les autorités sanitaires ont déclaré que le pays avait la capacité suffisante pour traiter les patients dans un état grave pour l'instant.

Un total de 112 lits d'hôpital sont disponibles pour accueillir les patients gravement malades, mais les autorités sanitaires projettent d'augmenter le nombre à 200 d'ici la fin de l'année.

Le nombre de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 26.263, soit 165 de plus qu'un jour plus tôt, et 3.253 personnes sont en isolement pour recevoir un traitement contre le Covid-19, en hausse de 195 par rapport à la veille.

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.