Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

La sœur du dirigeant nord-coréen critique la Corée du Sud pour avoir scruté le défilé militaire

13.01.2021 à 09h54

SEOUL, 13 jan. (Yonhap) -- Kim Yo-jong, la puissante sœur du leader nord-coréen Kim Jong-un, a sévèrement critiqué l'armée sud-coréenne pour avoir observé de près le défilé militaire qui aurait eu lieu à Pyongyang pour célébrer le 8e Congrès du Parti du travail.

Lundi, des responsables militaires sud-coréens ont annoncé avoir détecté des signes indiquant que le Nord a effectué un défilé militaire dans le centre de la capitale nord-coréenne dimanche soir, en lien avec le congrès en cours après son ouverture la semaine dernière.

«Ce qui est étrange, c'est que le comité des chefs d'état-major de la Corée du Sud a fait une déclaration insensée selon laquelle il a aperçu le Nord en train de lancer un défilé militaire à minuit le 10 janvier et qu'ils sont en train de faire un suivi précis», a déclaré Kim Yo-jong, citée mercredi dans un communiqué publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

«Ce sont des idiots et ils sont en tête de la liste mondiale en matière de mauvaise conduite, car ils n'aiment que les choses qui provoquent le rire mondial», a-t-elle ajouté.

Kim a assuré que le Nord organise uniquement un défilé militaire dans la capitale et ne mène aucun exercice militaire «visant qui que ce soit et ne lance rien».

«N'ont-ils vraiment rien d'autre à faire que de laisser leur corps militaire faire un "suivi précis" des célébrations au Nord ?» a-t-elle poursuivi.

Elle a mis en garde les autorités sud-coréennes, affirmant que «toutes ces choses devront certainement être prises en compte à l'avenir».

Compte tenu de la façon dont elle a été mentionnée dans la déclaration, Kim semble avoir été rétrogradée au poste de «vice-directrice du département» du Comité central du Parti du travail par rapport à son poste précédent de première vice-directrice du département.

La dernière déclaration publiée en son nom indique cependant qu'elle reste toujours puissante et est susceptible de gérer les affaires intercoréennes.

Lors d'une précédente session du congrès du Parti, Kim Yo-jong n'a pas non plus été répertoriée comme membre ou membre suppléante du Politburo, ce qui a suscité des spéculations sur sa possible rétrogradation.

Kim avait fait sa précédente déclaration le mois dernier pour reprocher au ministre sud-coréen des Affaires étrangères des remarques mettant en doute les affirmations du Nord selon lesquelles le pays ne comptait aucun cas de coronavirus. Elle a affirmé que le ministre «paiera cher» et a averti que les relations intercoréennes déjà gelées pourraient empirer.

Kim Yo-jong, la sœur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

as26@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.