Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Le NHIS demande des indemnités à une église pour avoir entravé les efforts antivirus

13.01.2021 à 14h07

SEOUL, 13 jan. (Yonhap) -- Le Service national d'assurance maladie (NHIS) a annoncé ce mercredi qu'il prévoyait de demander un remboursement auprès d'une église évangélique qui est devenue un foyer d'infections au nouveau coronavirus (Covid-19) pour avoir prétendument entravé les efforts de prévention antivirus.

Le NHIS a déclaré qu'il demanderait le remboursement des frais de traitement des patients atteints du Covid-19 liés au BTJ Center for All Nations à Sangju, à 270 kilomètres au sud-est de Séoul.

Le gouvernement couvre actuellement presque toutes les dépenses médicales, y compris les séjours à l'hôpital, pour le traitement du nouveau coronavirus.

Le NHIS demande des indemnités à une église pour avoir entravé les efforts antivirus - 1

L'église aurait été au cœur d'une flambée épidémique de masse tout en empêchant les efforts de lutte contre le virus des autorités sanitaires, selon le NHIS. L'église a violé une loi connexe qui interdit les rassemblements et a refusé de coopérer à une enquête épidémiologique.

Les autorités sanitaires ont déploré leurs difficultés à retraçer les infections parmi les visiteurs, car la plupart d'entre eux étaient injoignables ou refusaient de se faire dépister.

Un total de 576 cas de Covid-19 à travers le pays était lié au BTJ Center for All Nations.

Sur 2.797 fidèles qui ont visité le centre entre le 27 novembre et le 27 décembre, 126 personnes ont été testées positives, et certaines d'entre elles ont transmis le virus à 450 personnes à travers le pays.

Cependant, 1.873 d'entre eux, soit 67%, n'ont pas encore été testés.

Le NHIS a indiqué que le coût moyen du traitement des patients atteints du Covid-19 a été de 5,35 millions de wons (4.886 dollars) l'année dernière, avec environ 2,6 milliards de wons qui auraient été payés par l'agence.

Le nombre de cas supplémentaires de nouveau coronavirus est resté dans la fourchette de 500 à 600 pour le deuxième jour consécutif ce mercredi, indiquant que la troisième vague de la pandémie se dirige peut-être vers un ralentissement marqué après un pic à la suite de restrictions virales plus sévères pendant un mois.

as26@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.