Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Séoul renforcera ses capacités militaires face aux menaces balistiques nord-coréennes

14.01.2021 à 15h17
Nouvel ICBM nord-coréen

SEOUL, 14 jan. (Yonhap) -- La Corée du Sud renforcera davantage ses capacités militaires pour faire face aux menaces de missiles à courte portée de la Corée du Nord, a fait savoir ce mercredi le ministère de la Défense, après que Pyongyang a déclaré sa volonté de renforcer ses armes nucléaires sur fond d'impasse dans les négociations avec les Etats-Unis.

Mardi, le dernier jour du congrès du Parti du travail qui a duré huit jours, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a appelé à renforcer la «dissuasion nucléaire» de son pays et à bâtir «les capacités militaires les plus fortes».

Alors qu'il lui a été demandé de présenter les préparations de Séoul face à ces menaces, le porte-parole du ministère de la Défense Boo Seung-chang a déclaré que l'armée était en train d'analyser le plan de renforcement militaire présenté par le Nord au congrès.

«A travers la modernisation des forces, notre armée possède les capacités pour contrer les missiles à courte portée de la Corée du Nord et les renforcera davantage à l'avenir», a déclaré Boo lors d'un point de presse.

Au cours du congrès qui s'est tenu pour la première fois en cinq ans, le numéro un du Nord a ordonné de fabriquer «des armes nucléaires plus petites, plus légères et tactiques et avancer de façon continue vers la production d'une ogive nucléaire de très grande taille».

Il a aussi revendiqué qu'un nouveau sous-marin à propulsion nucléaire était en cours de développement et appelé à améliorer les capacités de frappe des missiles ciblant des objets dans un rayon de 15.000 km, vraisemblablement dans le but d'atteindre le continent américain.

Le dirigeant nord-coréen a tenu trois réunions avec le président américain Donald Trump mais les négociations de dénucléarisation ont réalisé peu de progrès depuis leur sommet sans accord de Hanoï en février 2019.

Le Nord devrait organiser une parade militaire alors que le congrès s'est terminé mais les médias nord-coréens n'ont encore rien rapporté.

Hier, la puissante sœur du leader, Kim Yo-jong, a critiqué l'armée sud-coréenne pour surveiller les signes d'une parade en décrivant le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) du Sud comme des «idiots» qui «sont en tête de la liste mondiale en matière de mauvaise conduite».

Le JCS n'a pas commenté ces propos et a indiqué ne pas avoir d'autres informations concernant le défilé militaire.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.