Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

La défense antimissile américaine est «clairement concentrée» sur la Corée du Nord, selon le général Hyten

24.02.2021 à 09h35

WASHINGTON, 23 fév. (Yonhap) -- La capacité de défense antimissile américaine est «clairement concentrée» sur la Corée du Nord et doit continuer de progresser pour faire face à l'évolution des menaces du pays, a déclaré mardi le vice-président du Comité des chefs d'état-major interarmées des Etats-Unis, le général John Hyten.

Hyten a affirmé que le Nord constituait l'une des menaces les plus immédiates pour les Etats-Unis car le pays a un réel potentiel d'utilisation de ses armes à leur encontre.

«Notre capacité nationale de défense antimissile est clairement centrée sur la Corée du Nord pour le moment, pas sur la Chine, la Russie et l'Iran», a fait savoir le général de l'armée de l'air lors d'un webinaire organisé par un groupe de réflexion basé à Washington, le Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS).

«Nous commençons à regarder attentivement l'Iran parce que l'Iran continue de fabriquer des missiles de manière significative et nous devons être en mesure d'y répondre», a-t-il ajouté.

Une image capturée sur le site Web du Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) montre le général John Hyten, vice-président du Comité des chefs d'état-major interarmées des Etats-Unis, s'exprimant dans le cadre d'un webinaire organisé par le groupe de réflexion basé à Washington, le 23 février 2021.

Pourtant, Hyten a souligné la nécessité de continuer de maintenir et de développer les capacités de défense contre la Corée du Nord.

«Sans entrer dans les détails classifiés, [...] je vais juste dire [...] allez regarder la vidéo du défilé nord-coréen et vous verrez juste différents missiles arriver lors de ce défilé», a-t-il dit.

La Corée du Nord maintient un moratoire auto-imposé sur les essais nucléaires et de missiles à longue portée depuis novembre 2017.

Cependant, Pyongyang a dévoilé son dernier et plus gros missile balistique intercontinental lors d'un défilé militaire tenu en octobre dernier qui a marqué le 75e anniversaire de la fondation de son Parti du travail au pouvoir.

Le Nord a également dévoilé un missile mer-sol balistique stratégique (MSBS) le mois dernier.

«La Corée du Nord continue donc de faire progresser ses capacités, ce qui signifie que du côté défensif, nous devons continuer de progresser également», a expliqué Hyten.

Le général américain a noté que le défi posé par la Corée du Nord était le même que celui présenté par d'autres à travers l'histoire.

«C'est le même problème que vous avez avec n'importe quel adversaire dans l'histoire du conflit militaire. Un côté fait un mouvement, l'autre fait un mouvement, et le but est de garder une longueur d'avance sur votre adversaire», a-t-il développé lors du séminaire virtuel.

Contrairement à d'autres, cependant, la Corée du Nord a le potentiel d'utiliser réellement ses armes, a insisté Hyten.

«La réponse simple est parce qu'il y a une chance qu'ils nous tirent dessus, et par conséquent, nous voulons la capacité de l'abattre», a-t-il répondu lorsqu'on lui a demandé quelles implications un Etat voyou comme la Corée du Nord pourrait avoir sur le développement d'intercepteurs de nouvelle génération par les Etats-Unis.

«Et je mettrais au défi quiconque ayant vécu en 2017 d'examiner ce problème sans se rendre compte de la possibilité réel que Kim Jong-un et la Corée du Nord utilisent vraiment un missile balistique, peut-être avec une ogive nucléaire, et de la colère contre les Etats-Unis, et il vaut donc mieux avoir un moyen de vaincre cela», a-t-il ajouté.

Le Nord a organisé son sixième et dernier essai nucléaire en septembre 2017, qui a également été suivi d'une série d'essais de missiles à longue portée.

«Nous devons nous assurer qu'au fur et à mesure que nous avançons, nous conserverons la capacité de refuser aux Nord-Coréens la capacité d'attaquer efficacement les Etats-Unis avec confiance», a poursuivi Hyten, soulignant le besoin de systèmes de défense antimissile de nouvelle génération.

«Ce sera un problème à long terme alors que nous examinons les adversaires auxquels nous sommes confrontés et que nous pourrions potentiellement affronter à l'avenir, et nous nous assurons que nous avons toujours la capacité de manière holistique à rester devant eux.»

as26@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.