Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

National

Rencontre des ministres des Affaires étrangères de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon à Londres

04.05.2021 à 17h29
Cette photo prise le 2 mai 2021 montre le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong avant de partir vers Londres à l'aéroport international d'Incheon.

SEOUL, 04 mai (Yonhap) -- Les chefs de la diplomatie de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon tiendront une réunion trilatérale en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères et du Développement du G7 à Londres, a fait savoir ce mardi une source, alors que Washington recherche un dégel des relations tendues entre ses alliés asiatiques.

La réunion entre le ministre des Affaires étrangères Chung Eui-yong et ses homologues américain et japonais, Antony Blinken et Toshimitsu Motegi, est prévue mercredi, alors qu'ils sont actuellement dans la capitale britannique pour la réunion du G7.

Elle représentera les premières discussions en face à face entre Chung et Motegi alors que la proposition de Chung pour un dialogue avec le ministre japonais n'a pas trouvé d'écho sur fond de tensions autour du travail forcé et de l'esclavage sexuel pratiqué par le Japon en temps de guerre, ainsi que des restrictions commerciales.

Hier, Chung a dit qu'il pourrait rencontrer Motegi aussi de manière bilatérale après la réunion trilatérale mais une telle réunion reste incertaine.

La réunion trilatérale a été programmée dans un contexte d'inquiétudes selon lesquelles les conflits prolongés entre Séoul et Tokyo pourraient saper les efforts américains visant à renforcer son réseau régional d'alliance démocratique face à une Chine qui s'affirme de plus en plus et aux menaces nucléaires nord-coréennes.

Les relations entre Séoul et Tokyo ne montrent aucun signe d'amélioration suite aux conflits historiques provenant de la colonisation par le Japon de la péninsule coréenne (1910-1045), ainsi qu'à la récente décision de Tokyo de déverser en mer les eaux radioactives de sa centrale nucléaire de Fukushima.

Lors de la réunion, Chung, Blinken et Motegi devraient discuter d'une stratégie coordonnée sur la Corée du Nord.

La semaine dernière, la Maison-Blanche a fait savoir que l'administration Joe Biden a achevé son examen de la politique vis-à-vis de Pyongyang et qu'elle rechercherait une approche «calibrée et pratique» vers l'objectif de la dénucléarisation complète de la péninsule.

Les trois parties pourraient aussi aborder des questions mondiales telles que la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), la distribution des vaccins et le changement climatique.

La Corée du Sud, les Etats-Unis et le Japon ont tenu leur dernière réunion trilatérale des ministres des Affaires étrangères en marge d'une conférence internationale sur la sécurité en Allemagne en février de l'année dernière.

La Corée du Sud, l'Australie, l'Inde, l'Afrique du Sud et Brunei, qui assure la présidence de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean), ont été invités à la réunion du G7 bien qu'ils ne soient pas membres du groupe.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus National
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.