Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Les plus hauts diplomates sud-coréen, américain et japonais se rencontrent à Londres

05.05.2021 à 17h20

SEOUL, 05 mai (Yonhap) -- Les chefs de la diplomatie de la Corée du Sud, des Etats-Unis et du Japon ont eu ce mercredi à Londres une rencontre en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, avec la question du nucléaire nord-coréen à l'ordre du jour.

Le ministre sud-coréen des Affaires étrangères Chung Eui-yong, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et le numéro un de la diplomatie japonaise Toshimitsu Motegi se sont rassemblés pour la première réunion trilatérale du genre en plus d'un an.

Chung et Motegi se sont rencontrés et parlés aussi pour la première fois après que le premier a pris ses fonctions en février dans un contexte tendu.

Séoul et Tokyo cherchent à améliorer leurs relations alors que des conflits sont en cours sur le travail forcé en temps de guerre, le sujet des anciennes esclaves sexuelles et les restrictions d'exportation du Japon.

La rencontre est également intervenue après que l'administration de Joe Biden a achevé la semaine dernière la révision de sa politique à l'égard de la Corée du Nord.

Pour le gouvernement américain, la coopération trilatérale est vitale pour renforcer l'alliance régionale face à une Chine dont l'influence ne cesse de grandir.

Une réunion tripartite entre le ministre des Affaires étrnagères Chung Eui-yong, le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken et le ministre japonais des Affaires étrangères Toshimitsu Motegi se déroule dans un hôtel à Londres, le mercredi 5 mai 2021, en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères et du Développement du G7.

Chung, Blinken et Motegi auraient discuté de la coordination de la stratégie vis-à-vis de la Corée du Nord.

Le secrétaire d'Etat américain a déclaré hier que la révision de la politique, qui appelle à «une approche calibrée et pratique», cherchait une diplomatie permettant d'avancer vers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne en coordination étroite avec les alliés.

De son côté, Chung a salué le fait que cet examen se soit fait «dans une direction réaliste et pratique». Le ministre japonais a fait part de son engagement à coopérer avec les deux autres pays pour aller dans ce sens.

Aujourd'hui, les trois parties devaient aussi aborder des dossiers concernant le monde, comme la lutte contre le Covid-19, la distribution des vaccins et le changement climatique.

Bien qu'elle ne fasse pas partie du G7, la Corée du Sud a été invitée aux échanges à Londres avec l'Australie, l'Inde, l'Afrique du Sud et le Brunei.

xb@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.