Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Science/Tech

(2e LD) Les débris de la fusée chinoise se sont désintégrés au-dessus de l'océan indien

09.05.2021 à 16h53
La localisation de la chute des débris de fusée chinoise (Capture d'image du site Web du média chinois Gunacha (www.guancha.cn). Revente et archivage interdits)

SEOUL, 09 mai (Yonhap) -- Les débris de la fusée chinoise Long March 5B, transportant le module spatial Tianhe, se sont désintégrés ce dimanche à 10h24 du matin (heure de Pékin) dans le ciel de l'océan indien d'après les rapports publiés le même jour par les médias étrangers, notamment le quotidien chinois Global Times.

D'après les informations des autorités spatiales chinoises, la China Manned Space Agency (CMSA), citées par le média chinois, les coordonnées précises de cette retombée dans l'atmosphère sont de 72,47 degrés de longitude est 2,65 degrés de latitude nord.

Les débris ont fait leur entrée dans l'atmosphère au-dessus de l'océan Indien et quelques morceaux de la fusée se sont abîmés en mer près de l'archipel des îles Maldives sans causer de dégâts humains ou matériels.

Le site Web offrant des données de surveillance aérospatiale «Space-Track» a également indiqué sur son compte Twitter «les débris de Long March 5B ont fait leur rentrée dans l'atmosphère le 9 mai, au nord des Maldives dans l'océan indien.»

Le ministère sud-coréen de la Science et des TIC a publié ce dimanche un communiqué expliquant que «les débris de la fusée Long March 5B sont retombés vers 11h30 du matin dans l'océan indien, au sud-ouest de l'Inde»

Avant cette annonce, le ministère a estimé hier que les débris de la fusée chinoise retomberont dans l'océan Pacifique Sud le lendemain matin vers 11h40 (heure de Séoul), citant le résultat de l'analyse conjointement menée avec l'Institut coréen d'astronomie et de sciences spatiales (KASI).

Le ministère a expliqué que les débris ont entamé leur chute un peu plus tôt par rapport à l'estimation en raison de leur vitesse accrue mais cette différence reste comprise dans la marge d'erreur.

Le ministère de la Science et le KASI ont étroitement surveillé le trajet des débris de fusée chinoise dès la détection d'une anomalie, le 5 mai dernier.

Ce résultat d'analyse provient des données récoltées par l'Observatoire d'astronomie optique de Boyunsan situé à Yeongcheon dans la province du Gyeongsang du Nord.

Cet observatoire, la plus grande installation d'observation astronomique du pays, est doté d'un télescope de 1,8 mètre et d'un télescope solaire. Il fait partie du réseau international d'observation des objets dans l'espace appelé Optical Wide-field patrol Network (OWL).

Le KASI avait prévenu avec succès les moments et lieux de retombée de Soyouz-4 en juillet 2020 et des débris de la fusée chinoise Long March-3 au début du mois.

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

Fil actus Science/Tech
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.