Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

(2e LD) Moon estime que la politique immobilière est la principale raison de la déroute aux élections partielles

10.05.2021 à 16h08

SEOUL, 10 mai (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a accepté ce lundi de modifier certaines de ses politiques immobilières, les qualifiant de principale raison des «sévères châtiments» infligés par les électeurs à sa formation, le Parti démocrate (PD), lors des récentes élections partielles locales.

«(Mon gouvernement) n'a pas réussi à atteindre l'objectif de stabilisation des prix de l'immobilier et (le parti) a été sévèrement puni pour cela», a déclaré Moon lors d'une conférence de presse à Cheong Wa Dae tenue pour marquer le quatrième anniversaire de son investiture.

Il a choisi d'évoquer le problème de l'immobilier lorsqu'une journaliste lui a demandé quel était l'échec politique le plus «regrettable» des quatre dernières années.

L'échec de la politique de Moon à freiner la flambée des prix des logements a été pointé du doigt comme la cause de la défaite écrasante du PD au pouvoir lors des élections partielles du 7 avril à Séoul et à Busan, un baromètre clé du sentiment des électeurs avant l'élection présidentielle de l'année prochaine.

Le président Moon Jae-in prononce un discours à Cheong Wa Dae à l'occasion du quatrième anniversaire de son investiture le lundi 10 mai 2021.

En outre, un scandale de corruption a éclaté impliquant des responsables du promoteur immobilier publique, Korea Land and Housing Corp. (LH), a-t-il souligné.

Le président a comparé la déroute électorale au fait d'être frappé avec des «battants en bambou» comme un fouet.

Il a admis la nécessité de modifier certaines mesures politiques liées à la propriété, y compris la réglementation hypothécaire et les hausses d'impôts, afin d'aider les personnes sans maison ou les propriétaires d'un seul logement, une question à discuter en détail entre le PD, le gouvernement et Cheong Wa Dae. .

Le chef de l'Etat a écarté la possibilité de modifier la politique sous-jacente de la réduction de la spéculation immobilière et de l'expansion de l'offre de logements.

Interrogé sur un appel à accorder une grâce présidentielle spéciale au vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-yong, emprisonné pour une affaire de corruption, Moon a déclaré qu'il prendrait une décision après avoir suffisamment écouté l'opinion publique.

«Il est clair que nous devons améliorer encore la compétitivité de notre industrie des semi-conducteurs, la concurrence mondiale sur les puces s'intensifiant», a-t-il souligné avant d'ajouter qu'il devra également tenir compte de l'équité, des précédents connexes et du consensus public.

Moon a également maintenu une position prudente concernant l'opportunité d'accorder des grâces spéciales à deux anciens présidents emprisonnés, Lee Myung-bak et Park Geun-hye.

Moon a clarifié son point de vue sur une autre question politiquement sensible, celle des «bombes textos» dirigées contre les politiciens qui contestent la politique de Moon. Certains partisans purs et durs de Moon sont accusés d'envoyer des messages sur leur smartphone, contenant souvent un langage abusif et des calomnies, à des critiques du président ou à des personnes considérées comme peu coopératives.

Un certain nombre d'observateurs affirment qu'un tel acte entravent les discussions libres et démocratiques au sein du parti au pouvoir et conduit à une baisse du soutien du public à son égard.

Moon a déclaré qu'il était naturel pour les gens d'exprimer leurs opinions par SMS à l'ère des réseaux sociaux.

Néanmoins, il a demandé que ses partisans expriment leurs opinions d'une manière plus «polie et persuasive», affirmant qu'il sera difficile de gagner du soutien ou de la sympathie à travers des messages «grossiers et brusques».

Le président a défendu ses nominations controversées de trois fonctionnaires pour diriger les ministères de la Science, des Océans et du Territoire.

L'Assemblée nationale a tenu des auditions de confirmation à leur sujet la semaine dernière, mais l'opposition demande à Moon de retirer les nominations au milieu d'informations faisant état de manquements éthiques présumés.

Moon a déclaré qu'il les avait choisis en tenant compte de leurs capacités et de leurs expertises et a ajouté qu'il attendrait des discussions connexes au Parlement avant de décider de les nommer.

Lors d'une allocution spéciale plus tôt dans la journée, le chef de l'Etat s'est engagé à déployer des efforts tous azimuts pour accélérer les vaccinations contre le Covid-19 et la reprise économique.

«Toutes les capacités du gouvernement seront mobilisées et la vitalité du secteur privé sera renforcée afin que notre économie connaisse une croissance de plus de 4% pour la première fois en 11 ans», a-t-il assuré.

Il a également promis des efforts pour atteindre l'immunité collective face au nouveau coronavirus (Covid-19) plus tôt que prévu, lors d'une allocution pour le quatrième anniversaire de son investiture.

Le président a dit que plus de 13 millions de personnes dans le pays pourraient recevoir le vaccin contre le Covid-19 avant la fin de la première moitié de l'année. «Le gouvernement achèvera les inoculations de la première dose pour toutes les personnes d'ici la fin de septembre et avancera la date cible de l'immunité collective par rapport au mois de novembre initialement prévu», a-t-il ajouté.

Le président Moon Jae-in prononce un discours à Cheong Wa Dae à l'occasion du quatrième anniversaire de son investiture le lundi 10 mai 2021.

Sur le processus de paix dans l'impasse, Moon a réaffirmé l'engagement de coopérer étroitement avec le président américain Joe Biden. Il a rappelé la tenue du premier sommet en personne avec Biden à la Maison-Blanche à la fin de mai.

«L'alliance ROK-US sera consolidée avec le sommet prévu à la fin de mai», a-t-il souligné en faisant référence au sigle anglais du nom officiel de la Corée du Sud, république de Corée. «Nous rétablirons le dialogue entre la Corée du Sud et la Corée du Nord ainsi qu'entre la Corée du Nord et les Etats-Unis et explorerons les moyens de prendre de nouveau des mesures pour la paix et la coopération.»

Avec seulement une année restante en tant que président, il a indiqué «je ne serai pas pressé par le temps ou ne deviendrai pas impatient pendant le reste de mon mandat».

rainmaker0220@yna.co.kr

as26@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.