Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Les compagnies aériennes low-cost subissent d'autres pertes au T1 en raison de la poursuite de la pandémie

18.05.2021 à 10h01
Des avions de compagnies aériennes low-cost. (Photo d'archives Yonhap)
Le terminal 2 de l'aéroport international d'Incheon. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 18 mai (Yonhap) -- Les compagnies aériennes low-cost du pays ont subi de nouvelles pertes financières au premier trimestre, alors que le nouveau coronavirus (Covid-19) a continué de peser sur la demande pour les voyages, ont montré des données ce mardi, soulevant des préoccupations sur leur capacité à se maintenir à flot même après la pandémie de Covid-19.

Les compagnies aériennes à bas prix ont suspendu la plupart de leurs vols sur les lignes internationales depuis le début de 2020, alors que beaucoup de pays ont mis en place des restrictions sur fond de craintes sur le virus, et font face à une concurrence féroce pour les vols domestiques bon marché.

Tandis que les grandes compagnies aériennes sont arrivées à joindre les deux bouts grâce à leurs activités cargo, les compagnies à bas prix ont subi des pertes plus marquées en raison d'un manque de grands avions capables de transporter des marchandises.

Les trois principales compagnies aériennes à bas prix du pays, à savoir Jeju Air Co., Jin Air Co. et T'way Air Co., ont enregistré des pertes d'exploitation pour la période janvier-mars, alors que leur ratio d'endettement est bien supérieur à 100%, signifiant qu'elles ont plus de dettes que de fonds propres.

Un baromètre clé de la solidité financière, le taux d'endettement est calculé en divisant l'ensemble du passif de la société par les capitaux propres.

Jeju Air, la plus grande compagnie aérienne low cost sud-coréenne, a affiché 41,8 milliards de wons (36,7 millions de dollars) de ventes et une perte d'exploitation de 87,3 milliards de wons sur les trois premiers mois de l'année.

La dette a atteint 966,8 milliards de wons pour un ratio d'endettement de 705%, en hausse par rapport aux 439% de l'année dernière.

Jin Air, l'unité low-cost de la compagnie aérienne Korean Air Lines Co., a enregistré un chiffre d'affaires de 43,9 milliards de wons et un déficit d'exploitation de 60,1 milliards de wons pour la période janvier-mars.

Elle a rapporté un ratio d'endettement d'environ 1.793%, en nette hausse par rapport aux 476% de l'année dernière, en raison d'une forte chute de ses capitaux propres.

T'way Air a affiché 35,3 milliards de wons de ventes et une perte d'exploitation de 45,4 milliards de wons au premier tirmestre. Pour surmonter la crise, la compagnie a émis de nouvelles actions d'une valeur de 80 milliards de wons en avril.

Les autres compagnies aériennes à bas prix ont renforcé leurs efforts pour augmenter leur capital afin d'éviter une éventuelle crise de liquidités, mais les préoccupations sur leur capacité à se maintenir à flot se sont intensifiées.

Des observateurs du marché ont prédit que cela pourrait prendre plus de temps pour que la demande pour les voyages internationaux retrouvent les niveaux pré-pandémiques et Airports Council International Europe (ACI Europe), qui représente des aéroports européens, a prévu que le retour du trafic aérien normal ne se ferait pas avant 2024.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.