Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Gros plans

(FOCUS) Saluée pour sa réponse à la pandémie, la Corée du Sud en passe de devenir un centre mondial de production de vaccins

23.05.2021 à 16h21

SEOUL, 23 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud, présentée comme l'un des pays ayant le mieux réussi à contenir la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) sans recourir à des mesures de confinement, s'apprête à devenir un centre mondial de production de vaccins, quatre vaccins contre le Covid-19 y ayant déjà été produits ou étant sur le point de l'être.

L'ambition du pays de devenir un centre mondial de production de vaccins a été renforcée par la signature d'un contrat entre Samsung BioLogics Co. et Moderna permettant à l'entreprise sud-coréenne de fabriquer le vaccin contre le Covid-19 de Moderna dans son usine locale, dans le cadre de la visite de quatre jours du président Moon Jae-in à Washington.

La branche pharmaceutique du groupe Samsung produira le vaccin Moderna à partir du troisième trimestre au plus tôt.

Moderna deviendra le quatrième vaccin contre le Covid-19 à être produit en Corée du Sud, après les vaccins AstraZeneca, Novavax et Sputnik V.

Les vaccins AstraZeneca et Novavax sont actuellement fabriqués en Corée du Sud par la société pharmaceutique SK Bioscience Co. tandis que d'autres sociétés plus petites produisent le vaccin russe, bien que tous les vaccins produits en Corée du Sud ne soient pas disponibles localement.

L'agence sud-coréenne de sûreté des médicaments a déjà approuvé l'utilisation des vaccins AstraZeneca, Pfizer, Johnson & Johnson et Moderna.

La Corée du Sud espère que ces accords avec les producteurs mondiaux de vaccins permettront non seulement d'accélérer le programme d'inoculation local, mais aussi à atténuer les pénuries d'approvisionnement à travers le monde.

(FOCUS) Saluée pour sa réponse à la pandémie, la Corée du Sud en passe de devenir un centre mondial de production de vaccins - 1
Le président Moon Jae-in (2e à gauche) pose pour une photo avec le PDG de Moderna, Stéphane Bancel (2e à droite), lors d'un événement de partenariat en matière de vaccins qui s'est tenu à Washington le 22 mai 2021.

Depuis son premier cas confirmé de Covid-19 à la fin du mois de janvier 2020, le pays a jusqu'à présent signalé 135.929 cas de la maladie, ce qui est bien inférieur aux autres grandes économies, qui ont signalé des millions d'infections. Malgré cette réussite notable, seuls environ 3,4% des 52 millions d'habitants de la Corée du Sud ont été entièrement vaccinés.

La Corée du Sud entend atteindre l'immunité collective d'ici novembre, comme prévu.

«Nous attendons de cet accord qu'il accélère l'approvisionnement mondial en vaccins et contribue à l'éradication de la pandémie de Covid-19 pour un retour à la normale à travers le monde», a déclaré le vice-ministre de la Santé, Kang Do-tae.

«Grâce à la coopération entre la Corée du Sud et les Etats-Unis, nous pouvons augmenter de manière significative la production et l'approvisionnement en vaccins contre le Covid-19, ce qui permettra d'atténuer les pénuries dans le monde entier», a ajouté Kang.

La Corée du Sud a indiqué qu'elle allait négocier avec Moderna pour que certaines parts du volume produit par Samsung soient également fournies localement.

Jusqu'à présent, le pays a acheté suffisamment de doses pour vacciner 99 millions de personnes, soit plus qu'il n'en faut pour vacciner l'ensemble de sa population, y compris les doses provenant du projet COVAX Facility.

De ce volume, le vaccin de Pfizer représente 33 millions et Moderna 20 millions.

Les autorités ont déclaré que le volume de vaccins acquis précédemment auprès de Moderna sera importé en Corée du Sud comme prévu, indépendamment de l'accord conclu avec Samsung.

Moderna a également signé un protocole d'entente avec le ministère sud-coréen du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie et le ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Dans le cadre de ce dernier, Moderna a accepté d'investir dans une usine de production de vaccins à ARNm et d'embaucher de la main-d'œuvre en Corée du Sud. Les ministères prévoient d'apporter leur soutien aux investissements et aux activités commerciales de Moderna.

SK Bioscience a signé un autre accord avec Novavax pour mener des projets de recherche conjoints visant à développer des vaccins plus efficaces contre les variants.

Les deux sociétés travailleront également au développement de vaccins combinant les vaccins contre le Covid-19 et ceux contre la grippe.

La Corée du Sud prévoit également d'accélérer la coopération avec Washington afin de renforcer leurs capacités communes à réagir contre les maladies infectieuses.

«Nous sommes d'accord pour établir un partenariat mondial global en matière de vaccins afin de renforcer les capacités de réponse conjointes aux maladies infectieuses par le biais d'une coopération internationale en matière de vaccins, y compris les domaines d'intérêt sur l'expansion mondiale de la production et des matériaux connexes, ainsi que la coopération scientifique et technologique», ont indiqué les deux pays dans une déclaration commune publiée après le sommet.

Séoul et Washington vont lancer le KORUS Global Vaccine Partnership Experts Group afin de concrétiser cette vision.

«La Corée du Sud se rapproche de son objectif de devenir le centre mondial de la production de vaccins, grâce aux investissements réguliers déployés par les entreprises», a déclaré le ministre de l'Industrie, Moon Sung-wook. «Nous espérons que nos liens plus étroits avec Moderna et Novavax conduiront à de nouvelles innovations.»

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.