Go to Contents

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

RECHERCHE

Actualités

Drapeau du Soleil-Levant : Seo Kyoung-duk demande à Thomas Bach de suivre l'exemple de la Fifa

23.07.2021 à 09h23
Le drapeau du Soleil-Levant et l'emblème des JO de Tokyo 2020. (Photomontage)

SEOUL, 23 juil. (Yonhap) -- Seo Kyoung-duk, activiste faisant la promotion de la Corée et professeur de l'université féminine Sungshin, a demandé au président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, de suivre l'exemple de la Fédération international de football association (Fifa) qui a interdit le drapeau du Soleil-Levant du Japon.

Seo a déclaré qu'il a envoyé un courriel de protestation à Thomas Bach le jour de l'ouverture des Jeux olympiques d'été de Tokyo 2020. Le drapeau du Soleil-Levant a été utilisé dans le passé par l'armée impériale japonaise et était un symbole de la force d'invasion en Asie-Pacifique.

Lors de la Coupe du monde de football en Russie en 2018, la Fifa avait immédiatement remplacé une photo sur laquelle on pouvait voir un groupe de supporters portant sur le visage le drapeau du Soleil-Levant sur son compte Instagram face à la contestation des internautes sud-coréens.

La Fifa a également supprimé la séquence avec le drapeau du Soleil-Levant dans le clip musical officiel de la Coupe du monde 2018, «Colors» de Jason Derulo. En 2017, la Confédération asiatique de football (AFC), sous l'égide de la Fifa, a infligé au club de Kawasaki Frontale une amende de 15.000 dollars pour n'avoir pas empêché un supporter de dresser le drapeau lors d'un match contre Suwon Samsung.

Le professeur Seo a indiqué que «ces exemples montrent bien que la Fifa reconnaît le drapeau du Soleil-Levant comme un drapeau de crimes de guerre». «Le CIO doit suivre la conscience historique de la Fifa et interdire l'usage du drapeau du Soleil-Levant durant les JO», a-t-il ajouté.

D'après un rapport du quotidien japonais Asahi le 18 juillet, le comité d'organisation des JO de Tokyo a annoncé que «le design du drapeau du Soleil-Levant est utilisé sur tout le territoire japonais et ne contient pas de message politique», «le drapeau du Soleil-Levant ne fait pas l'objet d'une interdiction à l'entrée des stades.»

jhoh@yna.co.kr

(FIN)

TAILLE DES CARACTÈRES

Changer la taille des caractères

A A

SAVED

PARTAGER

Pour obtenir le lien, entrer l’adresse URL.